Le Maroc absent du Sommet du G8

Le Maroc absent du Sommet du G8

Le Maroc figure-t-il sur la liste des pays invités à participer au Sommet du G8? La réponse est claire: non. Est-ce un signe que les relations entre Rabat et Washington ne sont pas au beau fixe ? Bush a-t-il compris que le Maroc ne pouvait soutenir son projet du Grand Moyen-Orient?
Cette année, cette rencontre annuelle, qui regroupe les huit pays les plus industrialisés du monde, en l’occurrence les Etats-Unis, l’Allemagne, le Canada, la France, la Grande-Bretagne, l’Italie, le Japon et la Russie, aura lieu le 10 juin prochain à Sea Island, dans l’Etat américain de Géorgie.
En fait, les invitations adressées à des Etats tiers ont des objectifs divers. George Bush souhaite s’entretenir avec certains pays africains de questions économiques et sociales. Alors qu’il compte aborder avec les pays arabes l’épineux dossier du « Grand Moyen-Orient ». A ce sujet, plusieurs Etats arabes auraient décliné l’invitation américaine.
En signe de méfiance, voire de rejet de cette initiative du Grand Moyen-Orient, l’Egypte a été le seul pays à annoncer officiellement le refus de son président de se rendre à Sea Island. Le chef de la diplomatie égyptienne a, par ailleurs, affirmé qu’à « sa connaissance, le Qatar, et la Tunisie », auraient également décliné l’invitation américaine.
Pourtant, les noms de ces deux pays n’ont nullement été mentionné par les Américains. C’est le cas également de l’Arabie saoudite, qui aurait, elle aussi, décliné l’invitation de Bush.
En revanche, l’invitation d’Abdelaziz Bouteflika n’a absolument rien à voir avec le dossier du Grand Moyen-Orient. Et pour cause, le président algérien a été convié au Sommet du G8, en sa qualité de président d’un pays africain, profondément impliqué dans le développement socio-économique de ce continent.
En témoignent les multiples communiqués qui soulignent que Bush abordera avec les six chefs d’Etats africains invités (Afrique du Sud, Algérie, Ghana, Nigeria, Ouganda et Sénégal) « un large éventail de sujets, dont la famine et la sécurité alimentaire, le maintien de la paix, le développement, le VIH/sida et la corruption ». Ces pays invités sont les principaux participants à des initiatives essentielles soutenues par les Etats-Unis ou le G8. Il s’agit notamment du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD). L’Afrique du Sud, le Nigeria, le Sénégal et l’Algérie sont des membres du comité directeur du NEPAD qui, ces dernières années, a coopéré étroitement avec le G8. Et ce afin d’améliorer la gestion des affaires publiques, de réduire les obstacles au commerce, et de stimuler les investissements dans l’infrastructure sociale et physique des pays africains. Autre sujet important sur lequel les Etats-Unis comptent insister auprès des pays africains invités: la paix et la sécurité.
En effet, le Sénégal, l’Ouganda, le Nigeria et bientôt l’Afrique du Sud participent au programme ACOTA (formation et assistance aux opérations d’urgence en Afrique). Enfin, inutile de rappeler que l’Algérie est un membre de l’initiative américaine Pan-Sahel, dont le but est de contenir les trafics d’armes, terreau du terrorisme.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *