Le Maroc célèbre la Fête de la Jeunesse

Ce glorieux événement offre également l’opportunité de souligner l’entière adhésion de la jeunesse à la dynamique de construction de l’édifice démocratique et de réalisation du développement économique et social durable sous la sage conduite du Souverain. En effet, Sa Majesté le Roi a toujours été à l’écoute des préoccupations de la jeunesse marocaine et n’a eu de cesse d’œuvrer pour résoudre ses problèmes et lui offrir l’opportunité de mettre à profit son potentiel dans les grands chantiers de réforme et d’édification, à travers notamment l’incitation à l’investissement, à la création de PME et au lancement de projets générateurs d’emploi et de revenu. Par ailleurs, au niveau politique, le Souverain avait décidé en 2002 d’abaisser l’âge de vote à 18 ans au lieu de 20 ans afin de permettre à la jeunesse marocaine, en tant que force de création et de rénovation, de s’investir massivement dans la réalisation du projet de société démocratique moderniste. «Nous sommes convaincu que Notre jeunesse, dont Nous partageons les préoccupations, tout comme Nous essayons de répondre à ses aspirations, assumera cette mission avec l’idéalisme et l’enthousiasme qui lui sont connus. Elle donnera, Nous en sommes persuadés, une puissante impulsion à la citoyenneté responsable et apportera du sang nouveau à la pratique démocratique dont vous trouverez que Notre Majesté est et restera encore et toujours le Premier des protecteurs », avait notamment affirmé le Souverain à cette occasion. Un intérêt particulier a également été accordé aux domaines de l’éducation et de la culture qui sont à la base du processus de formation et de qualification des ressources humaines qui s’érigent désormais en acteur clé et en maillon central pour prendre en charge les contraintes de l’heure. A cet égard, SM le Roi avait souligné, dans Son message au 5ème Forum arabe pour l’éducation et l’enseignement (février 2008), la nécessité de consolider le rôle de l’institution éducative en tant que levier essentiel pour la modernisation et le progrès, l’ancrage de la citoyenneté et de la pratique démocratique et l’amélioration de nos indicateurs de développement. «Il faut également agir pour que nos jeunes soient plus entreprenants et plus responsables et s’imprègnent davantage des valeurs d’ouverture, de modération et de tolérance (…) Il appartient aussi à nos institutions éducatives de doter les générations montantes des capacités d’ouverture et d’émulation pour leur permettre d’apporter leur concours à l’essor de leurs pays », avait dit le Souverain. Conscient de l’importance du Sport pour les jeunes générations, SM le Roi a également veillé pour qu’intérêt particulier soit accordé à ce secteur, d’où la Création de l’Académie Mohammed VI de football (AMF) qui s’inscrit dans le cadre des orientations royales relatives à la promotion du sport en général et à la formation des jeunes voulant faire du football leur métier, en particulier. Grâce à ses louables initiatives, le Souverain a également consacré au niveau régional et international l’image d’un Maroc moderne et déterminé à relever le défi du 3ème millénaire. C’est dire que la célébration de cet heureux événement permet de s’arrêter sur les différentes initiatives lancées au Maroc dans divers domaines, ainsi que sur le modèle social que le Souverain a choisi pour le Maroc du 21-ème siècle, celui d’un pays uni, moderne, dynamique et porté par sa jeunesse sur la voie de la réalisation de ses aspirations au progrès et à la prospérité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *