Le Maroc condamne les incursions militaires israéliennes à Gaza

L’ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès de l’Office des Nations Unies à Genève, Mohamed Loulichki a réaffirmé le soutien du Maroc au peuple palestinien dans l’épreuve qu’il traverse.
L’ambassadeur a exhorté la Communauté internationale et le Conseil des droits de l’Homme (CDH) à intervenir d’urgence, pour obliger Israël à mettre fin à ses incursions militaires dans les Territoires occupés et à lever le blocus inhumain imposé au peuple palestinien.
Intervenant jeudi devant la session extraordinaire du CDH, consacrée aux violations des droits de l’homme dans les Territoires palestiniens, Loulichki a fait savoir que le Maroc et la Communauté internationale suivent avec une grande inquiétude et une préoccupation croissante la dernière escalade israélienne contre le peuple palestinien, qui a engendré de nombreuses pertes humaines et entraîné la destruction d’infrastructures et de terres agricoles des populations palestiniennes.
Il a, dans cet ordre d’idées, rappelé à Israël, force d’occupation, ses obligations de respecter la légalité internationale et les dispositions du Droit humanitaire international.   
Loulichki a en outre fait savoir que le Maroc, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, Président du Comité «Al Qods», ne cesse de souligner la nécessite de trouver une solution définitive au conflit du Moyen-Orient. Une solution fondée sur les résolutions internationales, dont celles émanant du Conseil de sécurité, de l’Initiative arabe de Paix, garantissant le droit du peuple palestinien à un Etat souverain avec Al Qods comme capitale et le retrait d’Israël de l’ensemble des autres territoires arabes occupés.
Le Royaume, qui a pris part à la Conférence d’Annapolis, souligne la nécessité de saisir l’opportunité offerte par les résultats positifs, issus de cette rencontre, pour relancer les négociations entre Palestiniens et Israéliens, en vue de trouver une solution juste et définitive au conflit et permettre aux peuples de la région de coexister dans un climat de quiétude et de sécurité, a ajouté l’Ambassadeur. Le diplomate marocain a rappelé la condamnation par le Maroc, dans un communiqué officiel, le recours des autorités israéliennes à une punition collective contre les populations palestiniennes dans une violation flagrante des conventions internationales. «Cette situation risque de faire avorter les espoirs suscités par la Conférence Internationale d’Annapolis», a-t-il déploré.
La session spéciale du CDH, consacrée à la situation des droits de l’Homme dans les territoires palestiniens, s’est ouverte mercredi à Genève à la demande de 22 pays arabes, africains et de l’Organisation de la Conférence Islamique.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *