Le Maroc épargné par l’ouragan Lorenzo

Le Maroc épargné par l’ouragan Lorenzo

Il se situe à une distance de 3.400 km de notre pays

Cet ouragan a été classé dimanche dernier comme le plus puissant jamais observé sur cette zone nord-est de l’Atlantique. Son intensité dépasse largement celle du cyclone Julia en 2010 qui avait atteint la catégorie 4.

Le terrible ouragan Lorenzo ne touchera pas le Maroc.   C’est ce que nous confirme Lhoussaine Youabd, responsable de communication de la direction de la météorologie nationale. «C’est un cyclone qui évolue dans l’Atlantique -Nord. Il s’est renforcé le week-end dernier et plus particulièrement le dimanche dans le large Atlantique. Ce cyclone est en train de s’affaiblir. Cela dit, il passera à proximité de l’archipel des Açores mercredi pour remonter ensuite vers les îles britanniques.

Ce cyclone est loin du Maroc, soit à une distance minimale de 3.200 à 3.400 kilomètres. Vu son éloignement, il n’y aura aucun impact pour le Maroc». Actuellement en catégorie 2 sur l’échelle de Saphir-Simpson alors que dimanche dernier il était classé 5/5, l’ouragan Lorenzo continue d’avancer   en direction des Açores avec des rafales de vent proches de 170 km/h. «Il devrait atteindre dans la nuit de mardi à mercredi la partie ouest des Açores», précise M. Youabd. Ainsi, Il passera à proximité des îles de l’ouest, à savoir Flores et Corvo – entre la fin de la nuit du mardi et la mi-journée de mercredi.

Ces deux îles ont d’ailleurs été placées en alerte rouge par les services météorologiques. Lors de son passage, des vagues s’annoncent «exceptionnelles» selon les services météo du pays avec une hauteur significative de 10 à 15 mètres, et jusqu’à 25 mètres au large. Des inondations au niveau des côtes sont également prévues. Par la suite, Lorenzo devrait se diriger vers l’Irlande, qu’il atteindra jeudi après avoir perdu ses caractéristiques tropicales. «En ce moment, on ne parle  plus d’ouragan mais d’une tempête extra-tropicale. Dès la journée du jeudi, il redeviendra une dépression», précise le  responsable de communication de la direction de la météorologie nationale.

Bien qu’il deviendra une dépression extra-tropicale, il apportera des vents forts, voire tempétueux mais non exceptionnels. A noter que les vents moyens, estimés dimanche à 260 km/h, se sont affaiblis pour s’établir à 166 km/h mardi. Les rafales dépassent quant à elles les 200 km/h. Cet ouragan a été classé dimanche dernier comme le plus puissant jamais observé sur cette zone nord-est de l’Atlantique. Son intensité dépasse largement celle du cyclone Julia en 2010 qui avait atteint la catégorie 4. Il est important de signaler que Lorenzo est né le 23 septembre au large de l’Afrique de l’ouest. L’année 2019 a ainsi cumulé deux cyclones à très forte puissance : Dorian et Lorenzo. A noter que Lorenzo est devenu le sixième ouragan de catégorie 5 depuis 2016. De nombreux spécialistes s’accordent à dire que  les cyclones dans le futur ne seront pas forcément plus nombreux mais  ils auront tendance à être de plus en plus extrêmes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *