Le Maroc soutient le gouvernement irakien

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Mohamed Benaissa s’est dit satisfait de la décision du conseil ministériel de la Ligue des Etats Arabes d’admettre la participation de la délégation du Conseil de gouvernement irakien (CGI) à l’actuelle session du conseil ministériel et de l’autoriser à siéger à titre temporaire au sein de la Ligue. Les ministres arabes des Affaires étrangères avaient convenu lundi soir lors d’une rencontre informelle, d’inviter la délégation du CGI, conduite par le nouveau chef de la diplomatie irakienne, Hoshyar Zebari, à participer aux travaux de la session ordinaire du conseil ministériel de la Ligue qui se tient ce mardi et de siéger au nom de l’Irak pour une année jusqu’à la formation d’un gouvernement national souverain. M. Benaissa a formé le voeu que « l’Irak frère recouvre son indépendance et sa souveraineté et qu’il préserve son unité et la sécurité de ses territoires ». Dans une déclaration à la presse, ce dernier a qualifié d’ « événement historique » cette décision, indiquant que le conseil a convenu d’oeuvrer à la mobilisation des efforts des pays arabes en collaboration avec le conseil de sécurité et le gouvernement irakien transitoire dans la perspective de « rédiger une nouvelle constitution et d’organiser de nouvelles élections qui déboucheraient sur la formation d’un gouvernement irakien qui soit reconnu par la communauté internationale ». M. Benaissa avait reçu lundi soir au Caire la délégation du CGI à laquelle il avait exprimé le « soutien du Maroc » à sa demande d’occuper le siège de l’Irak au sein de la Ligue Arabe. Lors de cette rencontre, les deux parties ont passé en revue la situation en Irak, ainsi que la participation du ministre irakien à la réunion des ministres des Affaires étrangères de la Ligue Arabe. Par ailleurs, M. Benaissa a affirmé mardi lors de la réunion du conseil que le Maroc soutenait l’appel lancé à la Libye pour qu’elle réintègre la famille arabe et réoccupe son siège resté vacant après la décision de la délégation libyenne de boycotter cette session. Le conseil avait chargé le ministre égyptien des Affaires étrangères, Ahmed Maher, président en exercice du conseil, de transmettre cet appel au chef de la diplomatie libyenne.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *