Le polisario coupable de crimes contre l’humanité

Enfin, la diplomatie marocaine commence à exprimer ce que bon nombre de Marocains attendent depuis fort longtemps ; à savoir une initiative diplomatique et civile allant dans le sens de la traduction des tortionnaires de Tindouf devant la Justice internationale. Mercredi dernier, Mohamed Benaïssa, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, a émis le souhait de voir les responsables des crimes et tortures perpétrés à l’encontre des séquestrés marocains à Tindouf, sur le sol algérien, soient traduits devant la justice internationale. « Nous souhaitons la poursuite des auteurs de ces actes au plan international, à l’instar de ce qui se fait avec ceux qui ont violé les droits humains et exercé la torture », a poursuivi M. Benaïssa devant la Chambre des représentants. La guerre froide terminée, il est donc temps de briser certains tabous et de poser les problèmes tels qu’ils se présentent dans la réalité et tesl qu’ils sont. Dans son intervention devant les représentants de la nation, M. Benaïssa a affirmé que les efforts déployés en vue de libérer les Marocains détenus sur le sol algérien n’ont jamais cessé dans les différents forums et à travers les contacts diplomatiques et politiques avec les instances internationales, en application des hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI. « Ces contacts ont eu lieu avec les Nations unies, le Conseil de sécurité, la Croix-Rouge Internationale et les organisations oeuvrant dans l’humanitaire et la défense des droits des séquestrés à travers le monde, a-t-il précisé, soulignant que ces actions ont abouti à la libération de plusieurs séquestrés marocains, alors que 617 sont encore en détention. Après avoir indiqué que le Maroc oeuvre sans relâche pour le retour au pays de tous les prisonniers et séquestrés, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a affirmé que la responsabilité incombe, en premier et dernier lieu, à l’Algérie puisque ces citoyens marocains sont détenus sur son territoire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *