Le Polisario essuie des échecs cuisants sur le dossier du Sahara

L’Algérie et le Polisario ne cessent d’accumuler les échecs, en assistant, impuissants, à l’effritement de leur thèse mensongère sur le Sahara, face à une succession de retraits de reconnaissance, estime une source proche du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération. Aucun espoir de survie pour les séparatistes dans un monde, désormais bien au fait de la supercherie et de la vacuité de leurs soi-disant revendications.
Les derniers revers ont été subis par les séparatistes dans trois continents différents, le Malawi en Afrique, le Vanuatu en Asie-Pacifique et le Paraguay en Amérique Latine. Ainsi, en septembre dernier, rappelle la même source, la République du Malawi, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, Mme Joyce Banda, avait déclaré qu’«à la lumière des récents développements de la question du Sahara au niveau des Nations unies, la République du Malawi a décidé de retirer sa reconnaissance de la «RASD» et de rompre toutes relations avec elle». Moins de deux mois plus tard, c’était au tour du Vanuatu de reconnaître, par une note verbale officielle, la souveraineté du Maroc sur son Sahara et de réaffirmer son appui aux efforts du SG des Nations unies pour une solution politique et définitive à ce différend régional. La même semaine, poursuit la même source, le Paraguay, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, Alejandro Hamed Franco, avait souligné  que la position de son pays, qui avait retiré sa reconnaissance de la république fantoche en février 2000, «demeure inchangée». De ce fait, les fameux «succès diplomatiques» dont se targuent l’Algérie et le Polisario se trouvent rattrapés par l’éclat de la vérité et la force de la raison.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *