Le Polisario menace l’ONU

Se trouvant en Espagne, Boukhari a profité de l’occasion pour organiser une conférence de presse à laquelle ont été conviés tous les représentants du lobby espagnol anti-marocain.
Dans ses déclarations devant les journalistes, le représentant des mercenaires a, à maintes reprises, répété des menaces contre l’ONU en disant que le Polisario exige l’organisation d’un référendum et que la troisième voie de solution telle que proposée par Baker, est refusée par la coupole dirigeante des séparatistes.
Dans son intervention, Boukhari a insisté sur un discours culpabilisant envers l’Espagne qu’il accuse d’avoir abandonné le Sahara à son sort. Cette idée est utilisée par les représentants du Polisario en Espagne pour escroquer les citoyens espagnols qui n’hésitent pas à faire des dons au profit des associations dites de soutien au Polisario.
Les sommes colossales drainées sont ensuite subtilisées par les dirigeants du Polisario et déviées vers leurs comptes personnels dans les îles Canaries. Boukhari a aussi affirmé que « l’entrée de l’Espagne au conseil de sécurité de l’ONU début janvier 2003 sera l’occasion pour ce pays de payer ses dettes envers le peuple sahraoui. « Nous espérons que l’Espagne pourra jouer un rôle plus important pour réactiver le plan de règlement…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *