Le premier bébé cloné attendu au début janvier

C’est la révolution de la médecine. Après la brebis Doly, maintenant le premier bébé cloné naîtra en janvier. Le médecin gynécologue italien Severino Antinori a précisé qu’il s’agit d’un petit garçon qui se développe d’une façon normale, indiquant qu’une femme est enceinte de 33 semaines d’un bébé conçu par la technique de clonage. Et d’assurer que le foetus pèse au stade actuel entre 2,5 et 2,7 kilogrammes et se trouve en « parfaite santé ».
Toutefois, dans une conférence de presse organisée mardi dernier, le chercheur italien, qui dirige une clinique privée à Rome, n’a pas révélé l’identité et la nationalité de la future maman, ni le lieu où elle réside actuellement. Il s’est contenté d’affirmer avoir apporter une contribution « culturelle et scientifique » à l’équipe des scientifiques auteurs de cette grossesse, ajoutant que l’accouchement de la maman prévu pour janvier, aura lieu dans un pays où de telles pratiques sont tolérées.
Cependant, en l’absence de preuves concrètes les observateurs attribuent peu de crédit aux allégations du gynécologue italien, qui s’était rendu célèbre en faisant enfanter en 1994, une Italienne à l’âge de 63 ans, fécondée dans sa clinique. En plus l’annonce du chercheur italien n’est sans provoquer des débats autour de la question.
De nombreux médecins et spécialistes, de par le monde, se disent opposés au clonage humain en raison des risques de malformation et des problèmes éthiques que pose cette pratique. A rappeler qu’en janvier 2001, un consortium international fondé par le Dr Antinori en association avec l’andrologue américain le Dr Panayiotis Zavos, et regroupant une vingtaine de spécialistes de la reproduction humaine, avait fait état de son intention de cloner « d’ici la fin de l’année ou le début de l’année prochaine », un être humain afin d’aider les personnes stériles à avoir des enfants.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *