Le RNI otage de trois coordinateurs

Le bureau politique (BP) du RNI s’est réuni en fin de semaine dernière afin de désigner les coordinateurs régionaux du parti chargés de préparer les élections communales.
Ahmed Ossman, président du RNI n’a pas assisté à cette réunion car il se trouvait à l’extérieur du Maroc, pour des raisons de santé. C’est donc Mustapha Okacha, Président de la Chambre des Conseillers, qui a présidé la réunion. L’absence d’Ossman a empêché les membres du BP de trancher sur trois régions:
Fès, l’Oriental et Meknès. Plusieurs postulants, et pas des moindres, se sont présentés pour une même région et seul Ossman est apte, conformément aux statuts du parti, à trancher pour tel ou tel candidat. Juridiquement incapable de nommer un coordinateur dans ces régions, le BP a donc trouvé une astuce. Il a choisi un candidat pour chacune des trois régions mais les a baptisés "superviseurs" et non pas "coordinateurs". Ces trois "chanceux" sont Moulay Hafidi Alaoui pour la région de Fès, Taïeb Bencheikh pour Meknès et Mustapha Mansouri pour l’Oriental.
Le premier est ancien vice-président de la Chambre des Représentants, le second a occupé le poste président du groupe parlementaire du RNI lors de la précédente législature, enfin le dernier n’est autre que le ministre de l’Emploi, des Affaires sociales et de la Solidarité. Ces trois personnes sont certes, des poids lourds du parti, mais leur nomination risque de faire des jaloux.
Justement, ces consultations sont importantes pour les coordinateurs car ce sont eux qui choisissent les candidats. Ils ont un feu vert total du Président Ahmed Osman. Ce dernier, une fois de retour au Maroc, devra, soit confirmer ces trois personnes, soit les remplacer.
La partie s’annonce serrée. Pour ce qui est des autres régions, leur désignation ne semble pas créer de problème. A titre d’exemple, Mohamed Aujjar a été désigné par le bureau politique comme coordinateur à Rabat. Il a cinq provinces sous sa responsabilité. Même chose pour Marrakech, où Abdelhadi Alami, PDG de Dounia PLM, a été reconduit au poste de coordinateur. Il a sept provinces sous sa coupole.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *