LE SNPM condamne l’attitude des autorités espagnoles

Le syndicat national de la presse marocaine (SNPM) a dénoncé avec force le comportement des autorités espagnoles qui ont expulsé quatre journalistes marocains, chargés de couvrir les activités en Espagne d’une délégation marocaine. La délégation marocaine s’était rendue Séville pour expliquer la position du Maroc concernant la question du Sahara marocain ( voir notre édition du lundi du 26 novembre), avait été victime de tracasseries de la part des autorités espagnoles. Dans un communiqué, le SNPM condamne ce comportement qui « va à l’encontre du principe de la liberté de l’information, garanti par les conventions et les coutumes internationales ». Le syndicat estime que les autorités espagnoles ont eu recours à une «pratique que nul ne peut accepter partout dans le monde », rappelant que le droit humanitaire international garantit aux journalistes la protection et le droit d’exercer sans faire l’objet, en aucun cas, d’expulsion même en période de guerre. Le SNPM a entrepris des démarches auprès des syndicats espagnols et internationaux pour leur demander de dénoncer ce comportement, appelant à une position responsable vis-à-vis de cette violation de la liberté de l’information.Parallèlement, l’association reporters sans frontières (RSF) a demandé des explications au gouvernement espagnol sur l’expulsion des quatre journalistes marocains. « nous nous inquiétons que des journalistes aient été empêchés d’exercer leur métier et contraints de quitter le territoire espagnol du simple fait de leur nationalité », a déclaré robert ménard, secrétaire général de RSF.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *