Les aliments composés : 700.000 têtes bovines concernées dans la région de Rabat-Salé-Kénitra

Les aliments composés : 700.000 têtes bovines concernées dans la région de Rabat-Salé-Kénitra

Ce sont 409.300 quintaux d’aliments composés qui viennent d’être distribués par la direction de l’agriculture de Rabat-Salé-Kénitra au profit des éleveurs de bovins de cette région, qui compte un effectif global d’environ 700.000 têtes bovines.

Cette distribution des aliments composés subventionnés par l’Etat s’inscrit, selon la direction, dans le cadre de la mise en œuvre du programme d’atténuation de l’impact du déficit pluviométrique, mis en place en application des Hautes directives royales, pour accompagner le milieu agricole dans une année caractérisée par un retard de précipitations.

Dans ce sens, le directeur régional de l’agriculture, El Mahdi Arrifi, a indiqué que «la direction s’est récemment réunie avec les différents intervenants dans l’opération de la distribution des aliments composés, qui concernera les éleveurs de bovins dont le cheptel est enregistré sur la base de données du Système national d’identification et de traçabilité animales (SNIT) de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA)». L’objectif étant de mettre en œuvre le programme d’atténuation de l’impact du déficit pluviométrique, ses modalités d’exécution et son suivi, ainsi que les moyens humains et matériels pour sa réussite.

Quant à l’encadrement, la réception et le traitement des demandes émanant des éleveurs et des organisations professionnelles de la région, ils seront assurés par 13 structures d’accueil de proximité et mises en place au niveau des différentes structures déconcentrées de l’Office régional de mise en valeur agricole du Gharb, des Directions provinciales de l’agriculture de Rabat-Salé, Sidi Kacem et Khemisset, de l’Office national du conseil agricole (ONCA) et de l’ONSSA.

Pour rappel, l’aliment composé subventionné mis sur le marché, remplissant toutes les conditions sanitaires et de qualité vise à maintenir les bonnes performances du cheptel bovin. Dans ce sens, il sera, selon la même source, mis à la disposition des éleveurs éligibles aux chefs-lieux des communes bénéficiaires à un prix fixe subventionné de 220 dirhams le quintal.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *