Les avancées du Maroc saluées à Genève

Les avancées du Maroc saluées à Genève

Le ministre de la Justice, Abdelouahed Radi, s’est entretenu, mardi 3 février, à Genève en marge de la 10ème session du Conseil des droits de l’Homme (CDH), avec la Haut commissaire aux droits de l’Homme, Navanethem Pillay. M. Radi a indiqué qu’au cours de l’entrevue, Mme Pillay a félicité le Maroc pour le rôle qu’il joue dans le domaine des droits de l’Homme et pour les avancées réalisées en la matière par le Royaume sous le règne de SM le Roi Mohammed VI. Il a, par ailleurs, ajouté que la Haut commissaire aux droits de l’Homme a demandé que le Maroc aide à l’ouverture dans le Royaume d’un bureau régional des droits de l’Homme, précisant que des discussions sont actuellement en cours sur cette question entre les Nations Unies et le ministère des Affaires étrangères. L’entretien a porté aussi sur la conférence «Durban II» sur le racisme, prévue du 20 au 24 avril prochain à Genève, a dit le ministre, rappelant les divergences qui opposent, à la veille de cette rencontre, les pays africains et islamiques aux pays occidentaux, particulièrement autour de la question de la diffamation des religions et les efforts déployés pour trouver un compromis. Le ministre a également rencontré le président du Conseil des droits de l’Homme, Martin Ihoeghian Uhomoibhi, qui a indiqué avoir abordé avec M. Radi le rôle important que le Maroc joue au sein de ce Conseil. M. Uhomoibhi, qui est de nationalité nigériane, a souligné par la même occasion les liens «historiques solides et fraternels» existant entre le Nigeria et le Maroc.
M. Radi a eu aussi des entretiens avec la présidente de la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH), Souhayr Belhassen, avec le secrétaire général de l’Association pour la prévention de la torture (APT), Mark Thomson et avec le vice-ministre italien des Affaires étrangères, Vincenzo Scotti.
Le ministre de la Justice, qui prend part aux débats du Segment Haut Niveau, organisés dans le cadre de la 10ème session du CDH, a mis en exergue dans une intervention faite lundi devant le CDH, les avancées majeures réalisées par le Maroc sur la voie de la consolidation des droits civils et politiques comme pour les droits économiques, sociaux et culturels et les droits catégoriels.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *