Les cabinets et les cliniques privées seront ouverts ce jeudi : La grève des médecins du privé n’aura pas lieu

Les cabinets et les cliniques privées seront ouverts ce jeudi : La grève des médecins du privé n’aura pas lieu

La grève des médecins libéraux et des cliniques privées qui était prévue ce jeudi 22 novembre n’aura finalement pas lieu.

Dans un communiqué daté du 19 novembre, les syndicats des médecins libéraux et associations des cliniques privées ont annoncé clairement qu’il n’y aura pas d’arrêt de service, ni fermeture des cabinets et cliniques privées. Cette décision a été prise en «prenant en considération la poursuite du dialogue avec les instances gouvernementales, l’agenda des réunions engagées et celles à venir, et les décisions des syndicats signataires. En signe d’apaisement, pour permettre un dialogue dans un climat serein, et en signe de bonne volonté de la part du secteur médical libéral», précise un communiqué conjoint des syndicats.

Tout en se félicitant de la réussite de la grève du 18 octobre qui avait été massivement suivie, les syndicats appellent l’ensemble du secteur médical libéral à assurer ce jeudi 22 novembre la continuité des soins prodigués aux citoyens au niveau des cabinets et cliniques privées et à rester mobilisés autour du cahier revendicatif du secteur , pour un nouveau bilan dans les quelques semaines à venir. Rappelons que les syndicats revendiquent une justice fiscale et l’arrêt de l’acharnement du fisc contre les médecins ainsi que  la révision de la tarification nationale de référence. 

A ce jour, cette tarification n’a toujours pas fait l’objet d’une révision, la nomenclature est ainsi bloquée depuis 2006.  Parmi les autres revendications figure l’instauration d’une assurance- maladie et d’une retraite pour les professionnels de santé. De même ils sont contre l’exercice illégal de la médecine et le temps plein aménagé (TPA).

A ce sujet, le syndicat estime que le TPA qui avait été instauré en 1996 pour une durée de 5 ans a pris légalement fin en 2001 et il n’existe plus aucun cadre légal pour cette pratique. Les médecins du secteur libéral rejettent également  le vote universel des membres du conseil de l’Ordre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *