Les femmes de la région méditerranéenne à Marrakech

Initiée par l’Association des femmes de la région méditerranéenne (AWMR) et l’association Homme, environnement et réseaux de développement (HERD), cette rencontre de trois jours est l’occasion pour les participantes d’examiner les conséquences non seulement économiques mais aussi politiques, sociales, écologiques et culturelles de la mondialisation sur le vécu des femmes du pourtour méditerranéen. Avec pour thème «l’impact de la globalisation sur les pays méditerranéens.
La conférence constitue également une opportunité pour débattre d’une mondialisation plus humanitaire qui tient compte des besoins des individus et préserve la dignité de la personne, son identité culturelle et ses droits humains universels. S’exprimant à l’ouverture de ces assises, Mme Khadija Al Feddy, présidente de l’association HERD, a relevé que si la globalisation offre des possibilités d’emploi et l’accès aux technologies modernes et renforce la capacité de consommation pour un certain nombre de femmes, elle est pour beaucoup d’autres synonyme de dur labeur, d’insécurité, de suppression des services sociaux et de privatisation des entreprises. Mme Al Feddy a relevé que les femmes constituent 50% de la population mondiale et 33% de la force de travail.
Cependant, elle a estimé que si les femmes sont exclues des pouvoirs traditionnels et marginalisées, elles le seront encore plus avec les nouveaux pouvoirs des entreprises et des banques multinationales. Les entreprises multinationales n’ont aucune politique concernant la promotion de l’emploi pour la main-d’oeuvre locale, a-t-elle ajouté, précisant que leur seule finalité réside dans l’augmentation des profits.
Pour sa part, Mme Yana Minttoff-Blan, présidente de l’AWMR, a souligné que les pays méditerranéens partagent les mêmes affinités culturelles et économiques et disposent d’un héritage commun. Elle a insisté sur la nécessité d’oeuvrer sans relâche pour que s’instaure l’égalité, la paix et la justice de par le monde.
Les grands axes de cette rencontre portent sur «les conséquences de la mondialisation sur le vécu des femmes et des enfants de la région méditerranéenne», «l’impact de la globalisation sur les pays méditerranéens et perspectives», «la mondialisation et l’émergence des mouvements fondamentalistes et conflits militaires», «La Palestine, état et perspectives». Trois ateliers figurent également sur « les droits des femmes et la mondialisation», «le rôle de la société civile dans l’humanisation et la réinvention de la globalisation» et «le travail de la femme et la mondialisation».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *