Les femmes, de plus en plus touchées

Le principal enseignement de cette étude est alarmant : les femmes sont de plus en plus touchées par ce cancer dont la première cause est la consommation de tabac. Les conclusions de l’étude menée au cours de l’année 2000 par le Collège des pneumologues des hôpitaux généraux (CPHG), dont les conclusions viennent d’être annoncées publiquement, confirment les données éparses qui existaient déjà : le cancer broncho-pulmonaire (des bronches et des poumons) touche de plus en plus de femmes.
Défini pendant longtemps comme presque exclusivement masculin, ce cancer, provoqué en grande partie par le tabagisme, est en passe de se conjuguer aussi au féminin. L’étude a été réalisée du 1er janvier au 31 décembre 2000 dans les services de pneumologie de 148 centres hospitaliers généraux répartis dans toute la France. 5 667 nouveaux cas y ont été recensés, soit environ le quart du total attendu (soit de 24 à 25 000 pour une année en moyenne).
La proportion du nombre de cas comptabilisés chez les femmes est en progression constante. Aux Etats-Unis, le cancer broncho-pulmonaire a même dépassé celui du sein. Plus globalement, c’est aujourd’hui celui qui cause le plus de décès dans le monde, devant le cancer de l’intestin, des voies aérodigestives, du sein ou de la prostate.
Une précédente étude réalisée en 1993 sur 3 000 cas avait mis en évidence 11 % de femmes touchées. Aujourd’hui, sur les 5 667 cas étudiés, cette proportion est passée à 16 %. Tous les âges sont concernés. Dans plus de la moitié des cas (53 %), les patients atteints de cancer du poumon ont entre 50 et 69 ans. On trouve généralement de «gros» ou d’anciens fumeurs qui ont derrière eux un long passé tabagique.
Les âges extrêmes sont aussi particulièrement concernés. Ainsi, 13,8 % des malades ont moins de 50 ans et le tiers d’entre eux a plus de 69 ans (le plus âgé à 96 ans et le plus jeune 27 ans).
Si les moins de 40 ans ne représentent que 1,8 % de cas recensés, cela équivaut tout de même à 400 personnes, chiffre que les médecins considèrent comme étant non négligeable.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *