Les jours de la haute tension

Dans l’ensemble des villes et régions du royaume, les manifestations foisonnent et se multiplient. Lundi et mardi derniers, les écoliers, lycéens et étudiants ont investi la rue pour faire entendre leur voix.
A Casablanca, comme à Khénifra et partout dans le royaume des manifestants sont descendus pour exprimer leur colère contre la barbarie sioniste et leur soutien au peuple palestinien et à son président Yasser Arafat.
Les membres du Conseil national de l’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) se sont rendus dimanche dernier à l’Ambassade de Palestine à Rabat où ils ont exprimé leur soutien à la résistance du peuple palestinien qui fait face à la plus grave des tentatives visant son existence même.
Au cours de cette démarche, le président de l’OMDH, Abdellah El-Ouelladi, a remis une déclaration de solidarité à l’ambassadeur de Palestine, Abou Marouane.
De son côté, le Conseil national des Pharmaciens marocains a fait part de son soutien aux initiatives royales visant la défense des droits du peuple palestinien et la levée du blocus imposé au président Yasser Arafat.
La famille marocaine des gens de théâtre a dénoncé, pour sa part, l’agression israélienne contre le peuple palestinien et le blocus imposé au leader palestinien dans son quartier général de Ramallah.
Le Syndicat libre des musiciens marocains n’a pas manqué de dénoncer les crimes perpétrés par les bandes sionistes en Palestine et de réaffirmer sa prédisposition à entreprendre des initiatives témoignant de la solidarité des artistes marocains avec le peuple palestinien.
La Fédération des Chambres de commerce, d’Industrie et des services a mis l’accent sur la destruction des locaux de la Chambre de commerce de Ramallah et s’est élevée contre la démolition des infrastructures en Palestine par l’armée israélienne. Dans un communiqué, la Fédération a réaffirmé son soutien total au peuple palestinien et appelé les organisations internationales et régionales à assurer la protection requise aux Palestiniens.
Les barreaux de Casablanca, Rabat, Marrakech et d’autres villes du royaume ont observé des sit-in de protestation contre le terrorisme d’Etat pratiqué par Israël et décidé d’adresser aux organisations internationales des droits de l’homme et à l’ONU une lettre réclamant une intervention urgente pour mettre fin à l’assaut barbare des israéliens.
Casablanca une pétition signée par des centaines de représentants d’associations et d’organisations politiques, syndicales et humanitaires, a été remise au Consulat des USA.
Parallèlement à ces initiatives, des centaines d’élèves et d’étudiants sortis des collèges, lycées et universités, se sont retrouvés dans plusieurs marches de solidarité, au cours desquelles ils ont condamné l’agression israélienne contre le peuple palestinien et le siège imposé au Président Yasser Arafat, en fustigeant le soutien américain à l’entité sioniste dans cette agression.
Les manifestants, qui brandissaient des drapeaux aux couleurs marocaines et palestiniennes, ont appelé le monde arabe et la communauté internationale à agir d’urgence pour mettre fin au plan israélien visant à imposer son joug au peuple palestinien et à liquider l’autorité nationale palestinienne.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *