Les parlementaires sahraouis se dotent d’un cadre associatif

Les parlementaires sahraouis se dotent d’un cadre associatif

Les parlementaires issus des provinces sahariennes se dotent d’un cadre associatif. Des députés et des conseillers issus des provinces du Sud du Maroc ont annoncé, samedi 5 décembre, depuis Laâyoune, la création de l’Association des parlementaires sahraouis. Mohamed Cheikh Biadillah, secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité (PAM), a été élu à l’unanimité président de cette Association. Selon les initiateurs de cette démarche, l’Association regroupe des députés et des conseillers des différents partis politiques et s’assigne pour objectif principal de défendre l’intégrité territoriale et l’unité nationale du Royaume. «Cette structure va œuvrer pour la défense de l’intégrité territoriale du Royaume et de son unité nationale et pour le soutien de l’initiative marocaine d’autonomie dans les provinces du Sud», a affirmé à cette occasion Mohamed Cheikh Biadillah. Le président de la Chambre des conseillers a indiqué, en outre, que cette Association vise également à soutenir le développement économique et social dans les provinces du Sud du Maroc. Le secrétaire général du PAM a souligné que «l’Association est de nature à insuffler une nouvelle dynamique à l’action parlementaire dans la mesure où elle constitue un espace propice pour intensifier la coordination et les consultations». Cette nouvelle structure ambitionne de promouvoir le rayonnement de la région du Sahara aussi bien sur le plan national qu’international et de consacrer la culture des droits de l’Homme dans cette région. C’est ce qu’a affirmé, pour sa part à la même occasion, le président de la Commission des affaires étrangères, des frontières, des zones occupées et de la défense nationale à la Chambre des conseillers Ali Salem Chagaf. «L’Association des parlementaires sahraouis a également pour but d’intensifier la coordination entre les parlementaires pour mieux défendre les droits des habitants des provinces du Sud et promouvoir la condition de la femme, des jeunes et des personnes à besoins spécifiques», a ajouté la même source.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *