«Les usfpéistes ont resserré leurs rangs»

«Les usfpéistes ont resserré leurs rangs»

ALM : Que vous apporte le nouveau mode d’organisation de votre parti au niveau de la région du Grand Casablanca ?
Kamal Daissaoui : Ce nouveau mode organisationnel, décidé lors du septième congrès national de l’USFP, permet de penser et de partager une politique de développement régional pour le Grand Casablanca qui intègre la dimension essentielle de la gouvernance locale. D’autre part, c’était également l’occasion pour les militants d’élire démocratiquement et en toute transparence une équipe dirigeante capable de resserrer ses rangs, d’entamer un travail organisationnel salvateur et d’appliquer les décisions du septième congrès national et du premier congrès régional.

Pourrait-on dire que les problèmes vécus par l’USFP à Casablanca relèvent de l’histoire ancienne ; notamment en ce qui concerne la jeunesse de votre parti ?
Tout parti dynamique et qui compte, de surcroît, des militants des forces populaires de différents niveaux sociaux et de différents âges a forcément, de temps en temps, quelques problèmes organisationnels. Certes, au niveau du Grand Casablanca, les élections municipales et les problèmes organisationnels de la Chabiba Ittihadiya ont eu des effets négatifs, mais les militants de l’USFP, comme à l’accoutumée, ont su dépasser leurs problèmes. Ils l’ont prouvé de manière significative lors de ce premier congrès régional et par la voie des urnes. Ils ont fait la démonstration de leur aptitude à dépasser leurs divergences ponctuelles.

Peut-on en conclure que vous disposiez d’une vision générale au niveau de la région de Casablanca et que cette nouvelle structure pourrait la mettre en avant ?
Les médias se sont plutôt attachés aux divergences entre les personnes et à la description des profils de cette nouvelle équipe dirigeante issues des élections de samedi soir. On fait semblant d’oublier que ce premier congrès régional du Grand Casablanca, c’est essentiellement des discussions politiques pour départager les grandes lignes de la vision des Usfpéistes concernant le développement de la région. Cela a consisté à débattre de la gouvernance locale et des dysfonctionnements qu’il convient de régler de manière urgente.

Quels sont les dossiers les plus urgents auxquels vous voulez vous atteler ?
Il est question de nous pencher de nouveau sur la place économique de Casablanca sur l’échiquier national. La région est en train de perdre de son importance. Il est aussi question du devenir de cette région et notamment de son port à l’aube du démarrage du port Tanger-Méditerranée, des problèmes que pose le mode de gestion déléguée de services importants comme l’eau potable, l’électricité, le transport en commun ou encore le ramassage des ordures. Aujourd’hui, il y a aussi la nécessité, pour les communes, de disposer d’un réel pouvoir de régulation et de suivi. Sans oublier les éternels et non moins importants problèmes de la région aux niveaux social et culturel et en matière d’infrastructures sportives.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *