Libération d’un Israélien détenu en Libye pour espionnage

Un Israélien, détenu depuis mars en Libye pour espionnage après avoir pris des photos, a été libéré et doit arriver lundi après-midi en Israël accompagné du chef de la diplomatie Avigdor Lieberman en provenance de Vienne, a annoncé le ministère des Affaires étrangères. Rafael Hadad, qui possède la double nationalité israélienne et tunisienne, avait été arrêté après avoir photographié d’anciens biens juifs en Libye pour le compte d’une Société d’histoire judaïque basée en Israël. M. Hadad a été accueilli dimanche soir, à son arrivée à Vienne par M. Lieberman qui doit organiser avec lui une conférence de presse lundi à 15H00 locales leur arrivée à l’aéroport Ben Gourion près de Tel-Aviv, a précisé une porte-parole des Affaires étrangères. Selon les médias israéliens, les négociations pour sa libération ont été menées ces derniers mois, sous la houlette de M. Lieberman par l’intermédiaire d’un homme d’affaires autrichien, Martin Schlaff, réputé être un ami de Saïf al-Islam Kadhafi, fils du numéro un libyen. Les informations sur sa détention étaient sous le coup de la censure. Les médias ont également précisé qu’Israël avait demandé aux Etats-Unis, à la France et à l’Italie d’intervenir auprès des autorités libyennes pour leur faire savoir qu’Hadad n’était pas un espion «mais un civil ayant fait montre d’une absence de discernement». Un responsable israélien, qui a requis l’anonymat, a précisé à l’AFP que les autorités israéliennes ont accepté de transférer 20 maisons préfabriquées données par la Libye destinées à la bande de Gaza qui sont actuellement entreposées dans le port égyptien d’El Arish. Le 15 juillet, un cargo d’aide libyen, qui avait l’intention dans un premier temps de forcer le blocus israélien de Gaza, a finalement accosté à Al-Arich où sa cargaison a été débarquée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *