Littoral : Cinq prix décernés à des acteurs de la protection de l’environnement

Littoral : Cinq prix décernés à des acteurs de la protection de l’environnement

SAR la Princesse Lalla Hasnaa préside la cérémonie de remise des «Trophées Lalla Hasnaa Littoral Durable»

2014 a constitué une année charnière dans le parcours du programme «Plages propres». Le nombre des participants est passé de 55 en 2014 à 109 en 2016.

SAR la Princesse Lalla Hasnaa, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, a présidé, lundi dernier, au Centre international de conférence Mohammed VI à Skhirate, la cérémonie de remise des «Trophées Lalla Hasnaa Littoral Durable». En ouverture de cette cérémonie, le président délégué de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, Lhoucine Tijani, a indiqué que l’année 2014 a constitué une année charnière dans le parcours du programme «Plages propres». Il a souligné que le nombre des participants est passé de 55 en 2014 à 109 en 2016.

Cinq catégories de prix sont donc ouvertes à tout l’éventail des acteurs qui s’engagent pour la protection, la préservation, la connaissance, ou la sensibilisation au littoral. Il s’agit du trophée «Programme plages propres», du trophée «Partage et cadre de vie», trophée «Protection et valorisation du patrimoine naturel», du trophée «Éducation et jeunesse» et du trophée «Responsabilité sociale et environnementale des organismes». Ainsi, le trophée «Programme plages propres» récompense une initiative en faveur d’une plage en matière de gestion, d’aménagement, de préservation, d’éducation et d’information. Ce prix a été attribué au Club royal surf solidaire pour son projet de «sensibilisation et d’implication des riverains dans la propreté sur les plages de Taghazout, Aimuran», à l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE-Branche eau) pour le projet de «renforcement des structures et activités de sensibilisation et d’animation sur la plage de Bouznik», à Ciments du Maroc pour le projet «Lawlabyat Assafi 2016» pour la ville de Safi et à la Société de développement de Saidia pour le projet «de lutte contre l’ensablement des parkings de la plage et des bassins de la station touristique de Saidia à l’aide des techniques douces et de matériaux naturels». Le trophée «Programme plages propres» a également été remis à APM Terminals Tangier pour son «projet plages propres, Summer à Oued Alian» à Ksar Sghir.

Concernant le trophée «Partage et cadre de vie», qui récompense les initiatives de valorisation des espaces publics et naturels, urbains ou périurbains faisant partie du littoral marocain, il est revenu à la commune territoriale Tnine Aglou pour son projet de «réhabilitation et d’aménagement de la plage de Sidi Moussa d’Aglou suite aux inondations de novembre 2014». Ce trophée a également été attribué à l’action «Madinaty Ajmal» initiée par trois associations, à savoir l’association El Jabal pour la culture et l’encadrement de la commune de Mdiq, l’association Almarja pour le développement et la coopération de la commune de Fnideq ainsi qu’à l’association des jeunes du quartier Chabar de la commune de Martil.

Les trois associations ont contribué par leurs actions à l’embellissement des quartiers qu’ils ont menées à travers le ravalement des façades, la propreté, l’aménagement des espaces verts et la décoration dans le cadre d‘un concours organisé par la préfecture de Mdiq-Fnideq.

Ce prix a également été décerné à l’association des Champions de la ville de la pêche sous-marine et de la conservation de l’environnement pour «la protection des fonds marins du Maroc». Pour ce qui est du trophée «Protection et valorisation du patrimoine naturel», qui récompense les réalisations les plus intéressantes pour une meilleure connaissance du littoral, la conservation de sa biodiversité et de ses écosystèmes fragiles, il a été remporté par l’Association marocaine de l’orientation et de la recherche scientifique (Amors) et la Faculté des sciences de l’Université Ibn Zohr d’Agadir pour leur action ciblant l’«implication de la population dans la préservation et la valorisation du littoral du Grand Agadir».

Par ailleurs, les trophées «Éducation et jeunesse», qui honorent les meilleurs actions, projets ou études d’éducation à l’environnement, réalisés par des écoles, lycées, universités ou centres de recherches, ont été remis à l’Université Mohammed 1er à Oujda. Le projet gagnant concerne «la gestion intégrée pour la protection du littoral de Moulouya-Saïdia». Le même prix a également été décerné à l’Office chérifien des phosphates (OCP) et à l’Association des enseignants des sciences de la vie et de la Terre – section de Safi. Ce projet est lié à la «sensibilisation et éducation des jeunes aux changements climatiques» à la commune Lamaachat. Le prix «éducation et jeunesse» a également été décerné à Planète citoyenne pour son projet «L’archipel des enfants du forum de la mer», ainsi qu’au groupe scolaire El Hawzia et à l’association Kifah pour leur action «Bihary Kounouzi» et à l’Institut supérieur des hautes études en développement durable (ISHEDD) pour leur action intitulée «Goutte d’Or».

Pour le trophée «Responsabilité sociale et environnementale des organismes», il a été attribué au réseau associations Khnifiss. Le projet gagnant concerne «le tourisme écologique dans la lagune du parc national Khnifiss». Atlanta et association Bahri ont été aussi distinguées pour leur projet «Hamri le chiffonier». Le même prix a également été décerné au Groupe Crédit Agricole du Maroc pour son action en faveur du traitement des eaux usées au niveau des plages par l’installation des fosses septiques dans la commune de Ksar Sghir. Ledit prix est également revenu à l’association Chouala pour l’éducation et la culture (section Essaouira) et l’Agence nationale des ports pour son projet «Des sacs et des gestes alternatifs pour un littoral durable» à Essaouira.

Leila Ouchagour

Journaliste stagiaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *