L’UE et les mesures incitatives du Maroc

Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, M. Mohamed Benaïssa, a souligné mercredi le rôle efficace que joue le secteur privé dans le renforcement de la position du Maroc concernant les négociations avec l’Union européenne. En réponse à une question d’actualité à la chambre des représentants sur les mesures d’accompagnement que compte prendre le gouvernement pour soutenir la compétitivité des produits agricoles marocains, M. Benaissa a rappelé que le royaume et l’UE ont tenu depuis début 2002 une série de rounds de négociations visant à libéraliser progressivement les échanges de produits agricoles, ce qui a abouti à la conclusion, en octobre 2003 à Bruxelles, d’un nouvel accord dans ce domaine. Dans le cadre de ces négociations avec l’UE, a-t-il dit, le Maroc a une vision globale qui prend en compte les conditions sociales et économiques, notamment en milieu rural. d’autre part, le gouvernement s’emploie actuellement à mettre en oeuvre le programme de mise à niveau de l’économie nationale, grâce à la création d’un fonds spécial à cet effet, avec un premier versement au titre de l’année 2003 de l’ordre de 400 millions de DH, et la mise en place d’un fonds de garantie de 1,1 milliard de DH, a ajouté M. Benaïssa.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *