Marchés de gros : duel pour un fauteuil

Marchés de gros : duel pour un fauteuil

Le fauteuil de président de la Fédération marocaine des marchés de gros (Femmag) est revendiqué par deux personnes, Ahmed Abid et Hamid Louale dont chacun accuse l’autre de vouloir tirer la couverture à lui. Le duel entre les deux hommes a commencé le 31 janvier dernier lorsque le ministre des Affaires économiques et générales, Rachid Talbi Alami, a reçu à Rabat une délégation des représentants de la Femmag conduite par Hamid Louale . Cette rencontre avait pour objectif de faire l’état des lieux des marchés de gros (gestion, organisation, contrôle, etc…) et de passer en revue les voies et moyens susceptibles de conduire à une éventuelle baisse des prix qui, par les temps qui courent, ne peut qu’égayer les cœurs de nos ménagères dont le souci principal est de faire bouillir la marmite. Deux jours après cette rencontre, naquit une polémique entre les deux hommes par presse interposée.
Ahmed Abid est catégorique : «Hamid Louale ne peut en aucun cas représenter la fédération. Je suis le seul et unique président de cette fédération et je peux le prouver».
Pour étayer ses propos, M. Abid présente  un document légal : le procès-verbal de l’assemblée constitutive de la fédération tenue le 3 juin 2003 à la Maison des jeunes de Zerktouni (Casablanca). Ce PV, dont copie est parvenue à ALM, atteste de l’élection d’Ahmed Abid en tant que président de  cette institution et donne la composition de l’ensemble du bureau. «Je ne veux pas me contenter d’une simple mise au point. L’affaire est très grave. Je vais poursuivre en justice Hamid Louale pour lui montrer qu’on ne peut pas tromper les gens éternellement», affirme M. Abid.
«Faux. Abid brasse du vent », s’indigne M. Louale  qui, comme son rival, veut saisir la justice et accuse ouvertement Abid de « falsification du PV de l’assemblée générale tenue le 3 juin 2003 dans un palace de Rabat ». «J’ai des preuves en béton armé dont, entre autres, une cassette vidéo de cette assemblée générale où on m’a porté à la tête de la Femmag et qui montre M. Abid félicitant, avec sportivité et fair-play, les membres élus du bureau».
Pire encore, Hamid Louale accuse Abid de faire partie de ces intermédiaires « qui pilulent dans les marchés du gros et qui continuent de s’engraisser aux dépens du pauvre consommateur». «La vérité est qu’Ahmed Abid a toujours été contre l’élection de Abboudi Abdelfattah au poste de secrétaire général de la fédération. Et pour couper court à toute polémique, allez au marché de gros de Casablanca qui compte quatre associations dont trois sont membres de notre fédération et posez la question à leurs présidents MM. Iraqui, Idrissi et Saqui Rahal. Ces associations représentent 98% des recettes du marché, 95 %  des ouvriers, 100 % des mandataires et 95% des employés», affirme Hamid Louale. Pour sa part, le ministre des Affaires économiques et générales Talbi Alami, explique que son principal souci «est d’approvisionner le marché et de trouver une solution à l’organisation du commerce des fruits et légumes et non de chercher qui représente qui ». «Nous sommes prêts à travailler avec tout le monde, précise-t-il, qu’ils s’organisent entre eux et qu’ils trouvent un terrain d’entente».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *