Marrakech, capitale méditerranéenne

La cérémonie d’inauguration a été présidée par Najib Zerouali, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique, en présence de Omar Fassi Fihri, secrétaire d’Etat chargé de la Recherche scientifique, Aziza Bennani, ambassadeur et délégué permanent du Maroc auprès de l’UNESCO, Antonio Bassolino, président de la région de Campanie (Italie), Michele Capasso, directeur général de l’académie, Nadir Mohamed Aziza, secrétaire général de l’académie et Mohamed Knidiri, recteur de l’université Cadi Ayyad et directeur du siège sud de l’académie.
M. Najib Zerouali a estimé que l’inauguration de ce siège sud représente la matérialisation d’efforts de plusieurs années et la concrétisation des traditions de dialogue entre les peuples à travers la connaissance. Une entreprise qui va dans le sens de l’évolution du bassin méditerranéen, promis à être le meilleur creuset pour le dialogue et la coopération, car il a été le berceau des grandes cultures qui ont marqué le destin de l’humanité.
Le ministre a relevé également que le Maroc représente aujourd’hui le modèle sud de l’ouverture qui pourra faire du bassin méditerranéen un espace de paix et de prospérité partagé. Une opinion partagée par Antonio Bassalino qui a exprimé la disposition de la région de Naples à soutenir les activités du siège sud de l’académie, notamment la chaire Averroès devenue en 2001 chaire UNESCO d’études méditerranéennes. De son côté, Mohamed Knidiri a rappelé que la paternité du siège sud de l’académie revient à feu SM Hassan II, auquel les représentants de l’ensemble des pays méditerranéens avaient attribué le prix méditerranée de la paix en 1999 en reconnaissance de sa part active dans la défense de la paix en méditerranée, au Moyen-Orient et dans le monde.
L’académie de la Méditerranée, créée sur recommandation du 2ème forum civil Euromed organisé à Barcelone en 1997, regroupe les présidents ou représentants d’une cinquantaine d’académies – nationales ou régionales – des pays du pourtour méditerranéen.
Une cinquantaine de personnalités de premier plan issues de tous les horizons intellectuels, culturels et scientifiques, dont des prix Nobel, citoyens de pays méditerranéens, y ont été cooptées à titre intuiti-personae.
L’académie constitue une autorité morale indépendante et un pôle d’excellence dont la mission consiste à renforcer la coopération intellectuelle, scientifique et culturelle entre les pays et les peuples de l’ensemble méditerranéen, contribuer au rayonnement des apports passés, présents et futurs et à lutter contre les stéréotypes et les fanatismes qui constituent un obstacle à la compréhension mutuelle et à la paix entre les nations.
Parmi les particularités qui caractérisent cette institution, une des plus significatives est celle de la dualité de sa localisation. Elle est en effet, la seule institution méditerranéenne à disposer de deux sièges.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *