MCA : Jettou défend les projets du Maroc

MCA : Jettou défend les projets du Maroc

Le Premier ministre Driss Jettou, en visite actuellement aux Etats-Unis, devait rencontrer, hier mardi, John Danilovich, le président-directeur général du Millenium Challenge Corporation (MCC), l’entité chargée de la gestion du Compte du Millénaire qui a déclaré le Maroc éligible au financement de plusieurs projets de développement.
Les entretiens du Premier ministre et les membres de la délégation qui l’accompagne avec le P-DG du MMC devront porter sur les propositions avancées par le Maroc pour bénéficier des financements de ce compte mis en place par l’Administration américaine. Il s’agit de projets consacrés à divers secteurs comme l’encouragement de l’auto-emploi, la pêche artisanale, la micro-finance, la lutte contre la pauvreté, la préservation de l’environnement et, de manière globale, les projets entrant dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH).
Selon Mohamed Chafiki, directeur des études et des prévisions financières au ministère des Finances et de la Privatisation, la copie finale des propositions marocaines sera finalisée à la mi-avril 2006. Le 3 mars 2006, la primature avait tenu une réunion de travail avec la FNAM (Fédération nationale des associations de micro-finance) pour l’examen de projets susceptibles de figurer sur la copie qui devra être remise au MCC. Pour tout ficeler, une rencontre nationale dédiée spécialement aux propositions marocaines se tiendra les 25 et 26 mars 2006 à Ouarzazate en présence de responsables gouvernementaux, locaux et des représentants de la société civile concernés par ces projets. Pour le Maroc, et comme le revendique le MCC, cette rencontre sera également un gage de transparence pour tout le processus.
Pour les responsables marocains, le microcrédit est l’un des arguments forts de la copie qui devra être prête en avril prochain. Rien qu’en 2005, les associations de microcrédits ont octroyé des prêts d’un montant de 1,55 milliard DH au profit de 631.068 personnes, comme l’indiquent les statistiques de la FNAM.
Les entretiens entre les autorités marocaines et la société gestionnaire du MCA se sont déroulés en plusieurs phases avec un dernier round en janvier dernier à l’occasion de la visite de John Danilovich au Maroc. Lors de sa visite  aux Etats-Unis, le Premier ministre prévoit aussi des rencontres avec le président de la Banque mondiale (BM), Paul Wolfowitz, et le président adjoint du Fonds monétaire international (FMI) Takatoshi Kato.

 Le Maroc parmi les heureux élus


Pour la première année du MCA (2004), le Maroc a figuré parmi les 17 pays déclarés éligibles au financement du Compte du Millénaire aux côtés de pays comme le Honduras, la Géorgie ou le Ghana. Fin 2004, le Congrès américain avait consenti à débloquer 1,5 milliard de dollars sur les 2,5 milliards USD demandés par le président Bush pour le MCA.
L’objectif de l’Administration américaine est de booster l’aide internationale US, mais sur de nouvelles bases. Le Maroc a été déclaré éligible au financement MCA grâce aux performances enregistrées en matière de réalisation de réformes structurelles, de gouvernance équitable et démocratique, de liberté économique et d’investissement dans la santé et l’éducation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *