Médias : l’exemple allemand

Dans une déclaration à la presse, lundi en marge du forum maroco-allemand sur le thème « stratégie de développement vers une société démocratique: processus de transformation et liberté de la presse », Ali Sedjari, président du Groupement pour la recherche espace-territoire (GRET) a souligné le rôle des médias dans le renforcement et la construction d’une société démocratique, notant que l’évolution de l’Allemagne dans ce domaine est «à prendre en considération». «Le Maroc a enregistré une évolution très positive dans la diversification des moyens d’expression », a-t-il indiqué, précisant toutefois que le Royaume a encore du chemin à parcourir compte tenu du fait que « ce ne sont pas les contraintes juridiques qui constituent le véritable obstacle mais, beaucoup plus, des contraintes liées à l’exercice de la profession ». Cet universitaire estime à ce propos que « la presse doit jouer un rôle d’éclaireur et d’éveilleur de la conscience collective et c’est dans le cadre de cette équation douloureuse que le Maroc doit préparer la relève pour envisager une restructuration du paysage médiatique de manière générale parce qu’il y va de la crédibilité et surtout de l’enracinement des valeurs démocratiques ». Il faut que les médias rectifient en quelque sorte les erreurs de la politique et jouent un rôle civique, de responsabilisation et de vision de la société, a souligné M. Sedjari, pour qui aucune société ne peut se développer sans fonder une presse libre, autonome et capable d’apporter sa contribution positive à la construction démocratique. Le forum maroco-allemand a regroupé plusieurs intellectuels, politologues, diplomates et journalistes qui ont débattu principalement de deux axes: « la politique et les médias dans une société démocratique » et le « rôle des journalistes, des essayistes et des écrivains dans une société démocratique». Cette rencontre d’une journée a été organisée par l’ambassade d’Allemagne à Rabat et l’Agence Maghreb Arabe Presse, en collaboration avec les fondations politiques allemandes et l’institut Goethe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *