MGPAP : Plus de 1,3 million de dossiers traités en 2016

MGPAP : Plus de 1,3 million de dossiers traités en 2016

Totalisant un montant de plus de 920 millions de dirhams

Un exploit pour la Mutuelle générale du personnel des administrations publiques (MGPAP). Celle-ci a traité  1.380.000 dossiers de maladie en 2016 totalisant un montant de plus de 920 millions de dirhams. La MGPAP a réussi pour la première fois à traiter tous les dossiers de maladie. Quelque 75 employés de la MGPAP se sont mobilisés tout au long de la journée du 31 décembre 2016 pour traiter tous les dossiers reçus par courrier postal et procéder à la liquidation de l’ensemble des dossiers le vendredi 30 décembre. Un communiqué de la Mutuelle précise qu’au niveau de la ville de Rabat, 38 employés se sont mobilisés pour la liquidation de 4.442 dossiers de maladie alors que deux employés se sont chargés de la traçabilité de 600 dossiers de maladie. A Témara, 4 employés ont réussi à liquider 1.048 dossiers et à Salé, 120 dossiers de maladie ont été traités par un seul employé.

Quant aux délégations régionales, 25 employés ont travaillé  durant la journée du samedi 31 décembre  et ont examiné un total de 2.162 dossiers. Ainsi, 900 dossiers de maladie ont été traités au niveau de Kénitra, 73 à Berkane, 419 à Meknès et 150 dossiers de maladie à Oujda, 350 à Fès, 90 à Tanger, 90 à Casablanca et 90 à Agadir.

Il faut aussi noter  qu’il y a encore quelques mois le bureau administratif de la Mutuelle avait  décidé de modifier ses horaires de réception des dossiers de maladie. Depuis le 21 octobre, le dépôt des dossiers se fait de 8h00 à 15h30 au niveau des délégations régionales et de l’administration centrale. Quant aux raisons de ce choix, la MGPAP avait  expliqué dans un communiqué «qu’elle veille, à travers cette décision, à l’amélioration de la qualité de réception des adhérents et du traitement de leurs dossiers en dépit du blocage perpétué par le directeur de la CNOPS refusant l’octroi aux employés de ces bureaux situés au Maroc profond des codes d’accès au système d’information «Esquif», contraignant les adhérents à se déplacer aux délégations régionales, et augmentant la marge d’erreur lors du traitement des dossiers de maladie». Cette mesure a ainsi permis de réduire la pression sur les adhérents et leurs ayants droit.

Rappelons que la Mutuelle générale du personnel des administrations publiques a pu augmenter le nombre des dossiers de maladie traités annuellement de 650.000 dossiers en 2008 à 1.300.000 dossiers en 2015. Il est à noter que  60% de ces dossiers ont été traités au niveau des régions contre 40% à Rabat. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *