MGPAP vs CNOPS: La bataille continue

MGPAP vs CNOPS: La bataille continue

Les 7 mutuelles ont invité la MGPAP à régulariser rapidement sa situation en matière d’utilisation des codes d’accès au système d’information de la CNOPS.

La situation est toujours aussi tendue entre la Mutuelle générale du personnel des administrations publiques (MGPAP) et la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS).

Dans un communiqué, la CNOPS précise que lors d’une réunion tenue le mercredi 30 mars, les responsables de la Mutuelle de la police, de la Mutuelle des Douanes et impôts indirects, de l’OMFAM, de la Mutuelle générale des postes et Télécommunication, de la Mutuelle des Forces auxiliaires, de la Mutuelle de l’ODEP et de la Mutuelle générale de l’éducation nationale ont insisté sur la nécessité de respecter les dispositions de la Convention de délégation de gestion, signée en 2006, et ce conformément aux dispositions de la loi 65-00 portant code de la Couverture médicale de base. Les Mutuelles et la CNOPS ont également mis en exergue la nécessité de  respecter les données personnelles des assurés dans le traitement des dossiers de maladie sur le système d’information de la CNOPS.

Les 7 mutuelles ont invité la MGPAP à régulariser rapidement sa situation en matière d’utilisation des codes d’accès au système d’information de la CNOPS. Ce qui permettrait selon la CNOPS «de dépasser l’engorgement que connaissent les aires d’accueil de la Mutuelle Générale et qui nuisent considérablement à l’image du secteur mutualiste, dans une conjoncture où ce secteur est appelé à consolider ses acquis en tant qu’un levier constitutionnel fort de l’économie solidaire et un des piliers de l’Etat pour la généralisation et la pérennisation de la couverture médicale de base».

Rappelons que dans un précédent communiqué, la CNOPS avait annoncé avoir procédé à l’assainissement de la base des codes d’accès à son système d’information accordés aux mutuelles. Cette opération est intervenue après une mise à jour des codes d’accès de la MGPAP qui a révélé que 36 utilisateurs qui ne disposent d’aucune relation juridique avec la Mutuelle avaient accès à la base de données de la CNOPS .

Pour sa part, la Mutuelle Générale a dénoncé à plusieurs reprises la décision du directeur de la CNOPS de suspendre l’accès de 29 employés à son système d’information. Dans cette affaire, la MGPAP a d’ailleurs indiqué avoir reçu plus de 1.500 réclamations téléphoniques et 150 réclamations écrites. Celle-ci signale  également avoir reçu des pétitions signées par plus de 5.000 adhérents relevant des zones concernées par la décision du directeur de la CNOPS.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *