Mobilisation nationale pour l’école du 3ème millénaire

Lors de la 6ème session du conseil d’administration de l’académie de l’éducation et de la formation de la région Fès-Boulemane, tenue sous le thème «la famille et l’école : ensemble pour la consécration du civisme», Ahmed Akhchichine, le ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique a souligné que «l’adhésion de tous les intervenants est importante en ce sens que le Royaume vit une phase cruciale de la décennie de réforme de l’enseignement». Et d’ajouter que «Malgré les réalisations enregistrées en particulier en matière de généralisation de la scolarisation et de la promotion de l’égalité des sexes, d’autres indicateurs restent en deçà des aspirations». Le ministre a cité à cet égard le taux de scolarisation des enfants âgés de 4 et 5 ans établi  à 59,7% et ceux de l’abandon scolaire et de redoublement qui ont atteint respectivement 5,7% et 10,5 % pour le primaire, 13,6% et 18,3 % pour le secondaire collégial et 13,9%et 15,2% pour le secondaire qualifiant. « La région de Fès-Boulemane n’échappe pas à la règle, puisque les indicateurs de scolarisation des enfants dans la région restent très proches de la moyenne nationale », a-t-il fait remarquer, notant que les taux de déperdition scolaire dans la région atteignent, par contre, des niveaux assez bas.  Par ailleurs, M. Akhchichine a rappelé que le budget alloué au secteur de l’enseignement et de l’éducation, au titre de la loi de finances 2008 a connu une augmentation de 850 millions de DH par rapport à l’exercice précédent. Il a, d’autre part, précisé que la nouvelle phase du processus de réforme vise à poursuivre la réalisation des chantiers de réforme, évaluer de manière exhaustive les composantes de la réforme et définir les contours de l’école du troisième millénaire. Pour sa part, Hassan Amzil, directeur de l’académie d’éducation et de formation de Fès-Boulemane a donné un aperçu sur le bilan d’action de son établissement au titre de 2006-2007, notamment en matière d’amélioration de la qualité de l’enseignement, du renforcement de la bonne gouvernance, de mise en place des partenariats, de gestion des ressources humaines et de formation continue. M. Amzil a souligné que l’AREF Fès-Boulemane a enregistré d’importants résultats en matière de généralisation, de la scolarisation, de programmes d’alphabétisation et de l’éducation informelle et de l’enseignement des langues. Il a, par ailleurs, présenté le plan d’action 2007-2008 de l’AREF qui vise, entre autres, à augmenter les taux de scolarisation, promouvoir la qualité des formations dispensées, renforcer les programmes de formation continue, assurer le suivi et l’évaluation du travail des établissements scolaires et adopter une approche participative dans la gestion des projets d’enseignement lancés dans la région.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *