Mohamed Ziane : Un retard dû à la recherche du consensus

Aujourd’hui le Maroc : Quelle serait selon vous la raison du retard pris pour former le gouvernement ?
Mohamed Ziane : Ce retard pris pour former une équipe ministérielle fait planer un doute sur la sincérité du scrutin législatif du 27 septembre. Les gens se rendent de plus en plus compte de ce manque de sincérité. Personne ne s’est imposé comme une force politique pour imposer quoi que ce soit. Le fait que SM le Roi ait nommé le Premier ministre signifie que c’est le Souverain qui va être responsable de la politique du gouvernement. On suppose que c’est le programme de Sa Majesté et que c’est Driss Jettou qui sera chargé de le faire appliquer. Je ne vois pas comment Driss Jettou, qui ne s’est pas présenté aux élections, pourrait avoir un programme. A moins qu’il n’en ait un et qu’il ne l’ait gardé caché.
Pouvez-vous être plus explicite ?
Ce retard est également dû au caractère de Driss Jettou, qui est un homme de compromis, qui veut que tout le monde soit à l’aise, qui se mouille rarement et qui veut que tout le monde soit content. C’est pour cela que nous évoluons à pas de tortue. Le Maroc a besoin d’hommes qui tranchent et qui avancent.
C’est la vitesse à laquelle vont les événements qui l’exige. Et aussi la vitesse avec laquelle ces événements changent. Le facteur temps est absent de la vie politique marocaine, alors que c’est un facteur déterminant au 21ème siècle. C’est ce qui fait que nous nous retrouvons avec deux Premiers ministres : un qui essaie de former le gouvernement et un autre qui assiste aux cérémonies officielles. Ce qui revient à dire qu’on commence à douter qu’il y a un mois, le Maroc ait connu des élections législatives. Au point que l’on se demande s’il s’est vraiment passé quelque chose le 27 septembre.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *