Noces Royales

La capitale apporte les dernières touches à sa parure pour accueillir la célébration, les 12 et 13 juillet, des noces de S.M. le Roi Mohammed VI et de Lalla Selma Bennani. Après la cérémonie du jeudi 6 moharram 1423, correspondant au 21 mars 2002, celle de ce week-end entend faire partager par tout un peuple la joie que peut procurer une telle union. C’est au Palais royal de Rabat qu’avait été conclu, selon la tradition musulmane, l’acte de mariage du Souverain et de Lalla Selma Bennani.
Une cérémonie qui revêtait un caractère religieux et familial puisqu’elle avait réuni uniquement le premier cercle de parenté des deux illustres époux. Un geste fort, traduisant la modestie et l’humilité d’un Roi. Mais il s’agissait également d’une première. Car, pour la première fois, un souverain marocain levait le voile sur le mystère qui entoure traditionnellement la vie privée d’un roi en décidant de rendre publiques les photographies de son épouse. Un signal fort de l’ancrage de la monarchie marocaine dans la modernité. S.M. Mohammed VI avait décidé de reporter les cérémonies du mariage, qui devaient être organisées à Marrakech du 12 au 14 avril dernier, eu égard au drame que vit le peuple palestinien, et particulièrement à cette période. En optant pour le report de ses noces, S.M. le Roi avait manifesté sa solidarité et celle de tout le peuple marocain à l’égard du peuple palestinien frère. Et Sa majesté avait donc décidé de donner la priorité aux efforts visant à parvenir à une issue qui irait dans le sens de la fin des souffrances de toute une population soumise à la plus abjecte des barbaries.
L’armée d’occupation d’Ariel Sharon était en effet en train de faire subir les pires atrocités aux frères palestiniens. Et c’est sans doute dans un souci de modération et de modestie que le Souverain a porté son choix sur Rabat –au lieu de Marrakech – pour abriter la célébration de son mariage. La cérémonie prévue, initialement dans la Ville Ocre, devait revêtir un aspect beaucoup plus festif. Une marque supplémentaire de la modestie du Souverain qui en avait fait preuve dès son accession au Trône. Une modestie qui n’a fait qu’accroître sa popularité auprès de son peuple qui sent de manière tangible que son Souverain est proche de lui, qu’il connaît ses attentes et qu’il est à son écoute.
Et c’est donc tout naturellement que ce peuple éprouve de la joie à l’annonce de ces noces royales. Tout un chacun ressent la joie et le bonheur que l’on peut éprouver lors du mariage d’un membre de sa propre famille. Et c’est là un point essentiel traduisant la symbiose unissant le peuple à son Roi. Les nombreuses tournées effectuées par S.M. le Roi dans les différentes provinces du Royaume et l’accueil chaleureux qu’il a rencontré dans toutes les villes et localités traversées sont là pour en attester. Avec l’union de S.M. le Roi Mohammed VI et Lalla Selma Bennani, cette symbiose s’en retrouve renforcée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *