Nouvelle option «anglais» au Bac à Tanger

Nouvelle option «anglais» au Bac à Tanger

Le secteur éducatif à Tanger est destiné à bénéficier d’un projet pilote de renforcement de son enseignement de la langue de Shakespeare. Il vient, à cet effet, de connaître le lancement de la nouvelle section internationale du baccalauréat marocain option «anglais», et ce, dans les locaux du lycée qualifiant Allal Al Fassi. Mis en service depuis la rentrée scolaire 2014-2015, «ce projet éducationnel permet d’ouvrir de nouveaux horizons pour les élèves et de mieux préparer leur accès à l’enseignement supérieur», a souligné le ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, Rachid Belmokhtar, lors d’une visite organisée, lundi 12 janvier, en compagnie de l’ambassadeur britannique au Maroc, Clive Alderton, et le directeur du British Council Maroc, John Mitchell, aux locaux de cet établissement scolaire.
Cette visite a permis aux deux responsables de s’enquérir du bon déroulement, à Tanger, de cette nouvelle expérience du baccalauréat international. Lancé, dans un premier temps, dans les trois villes de Casablanca, Rabat et Tanger, «cet important projet éducationnel est destiné avec le soutien de nos partenaires britanniques à s’étendre progressivement à d’autres villes du Royaume», tient à préciser M. Belmokhtar.
A l’issue de cette visite, M. Alderton s’est montré très satisfait du niveau des élèves des nouvelles sections internationales option «anglais», permettant par conséquent de réussir cette nouvelle expérience du baccalauréat. Il s’est dit aussi très impressionné par la volonté et la grande détermination des élèves concernant leur choix de cette option anglais. D’autant que «l’anglais est la langue du business et des affaires par excellence», a poursuivi M. Alderton.  
Il est à souligner que ces nouvelles sections option anglais, lancées, il y a à peine quatre mois au Maroc, sont le fruit d’une convention conclue entre le ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle et le British Council-Maroc. Ce qui contribue «au renforcement de la coopération maroco-britannique en matière d’éducation», a ajouté M. Alderton.  

Sur un total de près de 100 élèves ayant choisi cette nouvelle option au Maroc, le lycée qualifiant Allal Al Fassi accueille actuellement une section scientifique de 30 bénéficiaires de ce projet. Alors que «les deux autres villes de Rabat et Casablanca comptent respectivement 40 et 29 élèves ayant opté pour cette nouvelle option de l’anglais», selon les responsables de cette initiative.

Il est à rappeler que Tanger a été choisie, lors de la précédente saison scolaire (2013-2014), pour le lancement du projet pilote baccalauréat international français à l’ancien lycée Ibn Batouta. Ce projet, s’inscrivant dans le cadre de la coopération maroco-française en matière d’éduction, comptait au début deux sections scientifiques avec 56 élèves et une littéraire avec 16.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *