Nouvelle série de séances d’auditions publiques

Dans un entretien accordé mardi à la MAP, Salah El Ouadie, membre de l’IER, a indiqué que le bilan des cinq premières séances démontre que les objectifs ont été atteints, ajoutant que, sur la base de ce constat et après analyse et méditation des résultats, il était donc tout à fait normal de passer à une phase ultérieure, afin « de garantir la présentation des témoignages dans diverses régions du Maroc qui manquent encore à l’appel ». Il a en outre précisé que « la séance d’Al Hoceïma offrira l’opportunité à plusieurs victimes des provinces du nord du Royaume de venir témoigner à ces auditions publiques à l’instar de la ville de Marrakech, où seront entendus les témoignages des victimes originaires de la région centre, alors que la séance de Laâyoune permettra aux victimes des provinces du sud de prendre la parole et de raconter les exactions et tortures qu’ils ont subies », rappelant que dans le cadre des programmes en cours de préparation, l’IER honorera les victimes des autres régions du Royaume.
Dans son programme initial établi en décembre dernier, l’Instance Equité et Réconciliation, rappelle-t-on, avait annoncé l’organisation d’autres séances d’auditions publiques à Casablanca, Tan-Tan, Smara, Fès et Tétouan.
Concernant les auditions qu’organise l’Association marocaine des Droits de l’Homme (AMDH) pour des victimes de violations des droits de l’Homme, M. El Ouadie a estimé qu’il s’agit là d’une activité normale et légitime qui rentre dans le cadre de la pratique de la liberté d’expression par les associations de la société civile. Pour lui, ce type d’activités s’inscrit dans le cadre des programmes de sensibilisation des associations des droits de l’Homme. Il a rappelé à ce sujet que le Forum Vérité et Justice (FVJ), au début de sa création en 1999, a initié des séances pour écouter des victimes aux plans national (Rabat) et régional (Casablanca, Marrakech, Errachidia, Khénifra et Oujda). Il a également rappelé que les dernières auditions du FVJ ont eu lieu l’année dernière en présence de l’IER à Imilchil, Khénifra, Figuig et Marrakech.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *