Plan d’action Maroc-UE : 200.000 euros pour le suivi et l’évaluation

Plan d’action Maroc-UE : 200.000 euros pour le suivi
et l’évaluation

Le réseau marocain Euromed des ONG a procédé le vendredi 24 avril à Casablanca à la présentation du projet «Monitoring collectif par la société civile du plan d’action UE-Maroc». D’un montant de 200.000 euros avec un appui financier de 160.000 euros par l’Union européenne, ce programme s’étale sur une durée de 24 mois. A travers ce projet, le réseau vise à impliquer davantage la société civile pour participer à l’optimisation et l’amélioration des objectifs fixés par le partenariat Maroc-UE. Lors de cette rencontre, Hamid Lamrissi, coordinateur du réseau a indiqué la mise en place d’une commission thématique de suivi et d’évaluation du Plan d’action.
Parmi celles-ci figurent la gouvernance, la pratique démocratique et l’Etat de droit, l’accès à la justice et aux droits (réformes de la justice, prisons…), la protection des droits de l’Homme (droits des migrants et droits d’asile, peine de mort), les libertés fondamentales, les droits des femmes, les droits économiques, sociaux et culturels, les jeunes et la formation et la culture. Ce programme cible les acteurs de la société civile, les médias, le gouvernement, les parlementaires, l’opinion publique marocaine ainsi que les représentants de l’UE. Plusieurs actions sont prévues par le réseau en 2009, en l’occurrence la mise en place d’un site web, l’élaboration d’un manuel de suivi et d’évaluation du Plan d’action, des sessions de formation au profit de plusieurs représentants de la société civile. A ceci, figurent également des ateliers d’écriture du rapport d’évaluation de la mise en œuvre.
Le réseau procédera à la restitution nationale élargie, à 150 participants, du rapport des commissions pour validation du rapport d’évaluation et à la publication du rapport. Le réseau marocain Euromed des ONG tend à contribuer au renforcement des capacités des acteurs associatifs en matière de monitoring et de suivi du partenariat Maroc-UE ainsi qu’en matière de maîtrise des instruments juridiques et financiers dudit partenariat. Veiller à la mise en œuvre des recommandations de la société civile et du Plan d’action dans sa globalité, informer l’opinion publique sur l’évolution du partenariat et partager l’expérience du suivi du Plan d’action avec les acteurs de la société civile au niveau maghrébin et régional sont les objectifs visés par le réseau. Pour sa part, Jérôme Cassiers, conseiller à la délégation de la Commission européenne à Rabat, n’a pas manqué de souligner que «le Maroc est un partenaire privilégié de l’UE» et a mis en exergue l’importance du rôle de la société civile. « La société civile est la mieux placée pour évaluer les réformes ».
Le réseau marocain Euromed des ONG ne compte pas se limiter à ce projet. Le réseau se veut être un acteur à part entière dans le partenariat Maroc-UE pour apporter un plus dans l’édification de l’espace méditerranéen.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *