Portes ouvertes au CHU Mohammed VI

Portes ouvertes au CHU Mohammed VI

La création en 2003 du CHU Mohammed VI constitue un nouvel acquis qui vient renforcer cette structure qui se compose d’un premier niveau de 74 établissements de soins de santé de base, d’un second de cinq hôpitaux provinciaux et d’un troisième niveau composé d’un CHU qui comprend les hôpitaux Ibn Tofaïl et Ibn Nafis.
A l’occasion du 1er anniversaire du CHU et suite aux recommandations de son Conseil d’administration, la direction de cet établissement présidé par le professeur Omar Essadki a organisé le 18 mars 2004 une journée portes ouvertes pour la presse. Cette journée a été marquée par une visite de différents hôpitaux suscités et du chantier du futur CHU.
Conduits, par le directeur du CHU et le Pr. Mohammed Belkadi directeur de l’hôpital Ibn Tofaïl, les représentants des médias ont successivement visité les services des urgences, de radiologie, de réanimations, de chirurgie viscérale et de maternité.
Chaque chef de service donnait des explications claires sur le fonctionnement de son unité. Le professeur Mohammed Belkadi a annoncé que l’hôpital Ibn Tofail a reçu au cours de l’année 2003, la visite de 64 mille patients soit 200 malades par jour dont 20 % sont admis en hospitalisation et 80 % reçoivent des soins en externe. Et d’ajouter que ce nombre d’admission nécessite 3700 opérations par an à raison de 11 interventions chirurgicales par jour. Pour faire face à la demande croissante des admissions et pour réduire l’attente qui atteignait parfois de trois à six mois, quatre nouveaux blocs opératoires viennent d’être réalisés et équipés récemment par l’Association des amis de l’hôpital. Alors qu’auparavant seulement quatre blocs étaient opérationnels. Cette réalisation permettra une augmentation de 1000 opérations chirurgicales par an. Par la suite le Pr. Omar Essadki, directeur de CHU Mohammed VI accompagné de représentants des médias, ont rendu visite à l’hôpital psychiatrique Ibn Nafis. Le Dr El Hassan Rahoua, directeur de cet établissement a donné des précisions sur la marche des différents services. Il a mis l’accent sur la nécessité de l’adoption d’une nouvelle thérapie qui consiste à encourager les soins en milieu familial plutôt qu’une hospitalisation qui s’avère souvent pénible et pour le malade et pour sa famille. Il a signalé que parmi les malades mentaux admis en consultation psychiatrique, seuls 20% sont hospitalisés. Dr Rahoua précise également qu’avec la création du CHU Mohammed VI, l’augmentation de l’effectif des psychiatres et du personnel paramédical, les rendez-vous sont relativement réduis à quinze jours alors qu’avant il fallait plus de trois mois.
La matinée de cette journée portes ouvertes s’est terminée par la visite du chantier du CHU Mohammed VI dont le site dédié à la construction du projet est celui de l’ex hôpital Arrazi au nord de la ville de Marrakech. Ce projet de deux tranches, d’une superficie de 8,7 ha est estimé à 433,3 millions de dirhams. Les travaux de la première tranche qui s’achèvera en 2005 comprennent, l’hôpital de la mère et de l’enfant. Quant à la seconde tranche prévue pour 2007, elle comprend l’hôpital des spécialités, le centre d’oncologie, l’accueil des urgences et 28 salles opératoires, avec une capacité litière de 915 lits.
L’objectif de cette grandiose réalisation nécessitera 300.000 journées de travail. Elle tend également à promouvoir le développement économique et social de la région, réduire la pression qui s’exerce sur les hôpitaux de Rabat et de Casablanca, développer de nouveaux centres de formation des médecins spécialistes, accroître les capacités universitaires médicales régionales et nationales.
Pour clôturer cette journée portes ouvertes, le professeur Omar Essadki directeur de CHU Mohamed VI et ses proches collaborateurs ont donné un point de presse dont lequel plusieurs questions relatives aux fonctionnements du CHU et des perspectives d’avenir ont été évoquées. Les réponses à toutes ces questions étaient objectives et transparentes.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *