Pour des plages propres

L’Office National de l’Electricité (ONE) est au service de l’environnement. Cette année, un budget de pas moins de quatre millions de dirhams a été consacré dans le cadre de l’opération “plages propres 2003”, en plus de la mobilisation des cadres dans ce sens. La plage de Aïn Diab a bénéficié d’une enveloppe de l’ordre de 2,5 millions de dirhams en raison de sa préparation à l’obtention du Pavillon bleu en 2004, un label à forte connotation touristique, symbole d’une qualité environnementale exemplaire et auquel toutes les plages du monde peuvent s’inscrire. La plage a été primée pour les saisons estivales de 1999 et 2001 par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement. Cette saison estivale, l’Office, en collaboration avec les autorités locales et la commune urbaine d’Anfa, vise l’obtention de ce prix. Ainsi, plusieurs actions ont été entreprises pour permettre à la plage de prétendre l’année prochaine au prestigieux label européen. La belle promenade panoramique a été aménagée et éclairée, la zone, qui était polluée par les puits et les rejets en mer, a été totalement assainie, depuis l’année dernière. Le tronçon situé entre le café «Nzaha» et l’entrée du parc Sindibad a été doté de sept chemins d’accès. Cinq blocs sanitaires ont été raccordés au réseau d’assainissement, dont trois existants ont été remis en état et deux nouveaux ont été construits. Une infirmerie commune à la santé et à la protection civile a été installée sur place. Les résultats ne se sont pas fait attendre. Par ailleurs, un terrain de beach-volley a été aménagé et des tournois sont régulièrement organisés dans toutes les disciplines, athlétisme, pétanque et surf, etc. Sur le tronçon réservé au label bleu, la pratique du sport est interdite dès cette semaine, des panneaux de signalisation dans ce sens ainsi que pour la sensibilisation des estivants à la propreté et au strict respect de l’environnement sont dressés sur les cinq accès de la plage candidate au Label pavillon Bleu. S’agissant de la question de la sécurité, l’Office en collaboration avec ses partenaires ont procédé à la couverture de la plage par 70 maîtres nageurs saisonniers qui sont encadrés par 18 agents de la protection civile et supervisés par un officier responsable. Six postes élevés de surveillance, «miradars», sont constamment tenus par des vigiles dans le but de détecter les nageurs en difficulté. Ces mesures s’accompagnent par l’introduction de nouveaux moyens de sauvetage. Il s’agit de motos marines rapides, plus maniables et disposant de brancards flottants. Le transport des noyés depuis l’eau jusqu’à l’infirmerie où l’ambulance est assurée par des engins spéciaux dotés de six roues motrices et de matériel de secourisme nécessaire. Toutes ces actions ont permis à la plage de devenir l’une des plus propres et modernes du Royaume. Et derrière ce résultat, il y a, en grande partie, une entreprise citoyenne, ONE. Il est à signaler que durant chaque été, l’ONE prend également en charge, et de la même manière, les deux sites balnéaires de Moulay Bouselham et d’El Oualidia.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *