Pour le retour des séquestrés de Tindouf

Le ministre des droits de l’homme, Mohamed Auajjar a rencontré mardi à Genève le Haut commissaire des Nations-Unies aux réfugiés (HCR), Ruud Lubbers, avec lequel il a notamment évoqué la situation humanitaire des séquestrés des camps Tindouf.
Lors de cette rencontre, le ministre marocain des droits de l’homme. M. Auajjar a saisi cette occasion, organisée en marge de sa participation aux travaux de la 58-ème session de la commission des droits de l’homme pour rendre hommage à l’action énergique de Ruud Luubers en faveur des populations réfugiés et déplacées à travers le monde et à l’engagement humanitaire du HCR dans tous les points chauds de la planète. le ministre a assuré le haut commissaire du soutien du gouvernement marocain à cette action du HCR, rappelant l’attachement du Maroc au droit humanitaire international. Il a exposé, dans ce contexte, les grandes lignes de l’évolution politique et sociale que connaît le Maroc et les chantiers ouverts aujourd’hui dans le royaume en vue de l’édification d’un Etat respectueux des libertés publiques et des droits de la personne humaine.
L’entretien s’est ensuite centré sur la question des populations marocaines séquestrées à Tindouf, M. Auajjar rappelant la situation dramatique et inhumaine dans laquelle se trouvent ces populations depuis près de 25 ans. Le ministre a saisi cette occasion pour réitérer la position du Maroc en faveur d’un retour inconditionnel et librement consenti de ces populations vers la mère-patrie, encourageant le HCR à mettre en pratique au profit de ces populations marocaines sa stratégie et sa conception du retour librement consenti auxquelles il se montre particulièrement attaché.
Rappelant à cet égard que le gouvernement marocain est prêt à fournir toutes les garanties nécessaires, sur le plan humanitaire, au rapatriement de ces populations, le ministre s’est félicité de l’intérêt accordé par le HCR à la mise en oeuvre sur le terrain de mesures de confiance trans-frontières susceptibles, à terme, de favoriser le retour librement consenti des populations séquestrées à Tindouf.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *