Pour un débat profond sur la base de la proposition d’autonomie

La prochaine étape des négociations au sujet de la question du Sahara doit faire émerger un débat profond et substantiel sur la base de la proposition marocaine d’autonomie. C’est ce qui ressort d’un communiqué de la Fédération internationale pour l’autonomie au Sahara. Selon cette ONG, la proposition marocaine d’autonomie reste la seule démarche réaliste susceptible d’aboutir à une solution politique consensuelle et mutuellement acceptable de ce conflit plus que trentenaire. La FIAS a rappelé, dans le cadre de son communiqué, que la proposition marocaine d’autonomie dans les provinces du Sud a été soutenue par les grandes puissances en tant que démarche réaliste permettant d’aboutir à une solution politique consensuelle. La proposition marocaine a été, en outre, applaudie pour la philosophie politique qui avait présidé à son élaboration en répondant aux critères du droit international en matière d’autonomie. 
Le communiqué de cette ONG a fait observer dans le même cadre d’idées que la nomination du nouvel envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU, Christopher Ross, intervient après la fin de la mission de son prédécesseur, Peter Van Walsum, qui avait conclu au caractère irréaliste de l’option d’indépendance.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *