Pour une gestion rationnelle

Un accord de coopération et de partenariat, a été conclu mardi, entre le Haut commissariat aux eaux et forêts et la lutte contre la désertification et la direction du Contrôle général des engagements de dépenses de l’Etat (CGED), dans le cadre du développement de la coopération en  matière de gestion administrative, financière, informatique et de formation continue.
L’accord a été signé à Rabat, par le Haut commissaire aux Eaux et Forêts et  la lutte contre la désertification, Abdeladim El Hafi et le contrôleur général des Engagements de dépenses de l’Etat, Mohamed Moumen. L’accord a pour objectif la modernisation de la gestion administrative, l’amélioration des compétences des gestionnaires en matière d’exécution du budget, la gestion et la formation des ressources humaines et la formation des formateurs à travers l’échange d’expérience, la consultation et l’assistance dans le domaine de la formation, indique un communiqué du Haut commissariat aux eaux et forêts et la lutte contre la désertification.
 Aux termes de cet accord, le haut commissariat peu tirer profit de la documentation de la direction du CGED, particulièrement en ce qui concerne la gestion des dépenses des fonctionnaires et des contrats publics, et de son expérience dans le domaine du système de gestion intégré des fonctionnaires de la direction du contrôle général.
 La signature de cet accord s’inscrit dans le cadre de l’approche suivie par le Haut commissariat aux eaux et forêts et la lutte contre la désertification, dans la gestion du secteur en étroite participation avec les autres partenaires concernées, conclut le communiqué.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *