Pour une meilleure qualité de l’eau

L’Office national de l’eau potable (ONEP) a organisé du 17 juin au 12 juillet 2002, en partenariat avec l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA), le deuxième séminaire de formation sur l’eau potable au centre de formation de l’ONEP à Rabat. Ce séminaire, organisé au profit de cadres africains, a été placé sous le thème « contrôle et suivi de la qualité de l’eau potable ». Il s’inscrit dans le cadre d’un programme de cinq sessions de formation dans le domaine de l’eau potable et de l’assainissement, convenu entre l’agence japonaise et l’ONEP durant la période 2001-2005. Le programme mis en oeuvre dans le cadre des orientations du gouvernement du Japon pour promouvoir la coopération sud-sud, a pour objectif principal « de contribuer au renforcement des capacités des pays africains dans les domaines de la réalisation de la gestion des infrastructures d’eau potable et d’assainissement ».
Quatorze responsables et ingénieurs exerçant auprès des organismes publics et privés chargés des services d’eau de 13 pays d’Afrique francophone, Bénin, Burundi, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Cameroun, Guinée (Conakry), République Centrafricaine, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad et Togo, ont pris part à cette manifestation dont les travaux ont été basés sur un transfert de technologie et de savoir-faire en matière de gestion de l’eau. Ces travaux ont été renforcés par l’envoi par l’Agence japonaise de coopération internationale d’un expert japonais, Shigeru Sugawara.
Ce dernier a exposé aux participants l’expérience japonaise en matière de gestion de l’exploitation et de contrôle de la qualité de l’eau, ainsi que l’influence des algues sur le traitement des eaux.
Cette manifestation a été très fructueuse. Les participants ont exprimé à l’issue de la formation leur grande satisfaction quant aux connaissances acquises au cours de ce stage, qui renforcent leurs compétences en matière des techniques de traitement de l’eau potable, comme ils ont adressé leurs remerciements aux gouvernements du Japon et du Maroc pour les efforts déployés en vue de soutenir le continent africain dans son développement économique.
Lors de la cérémonie de clôture de cette manifestation, présidée par l’ambassadeur du Japon au Maroc et le directeur général de l’Office national de l’eau potable, des certificats couronnant la participation des stagiaires à ce séminaire leur ont été remis, en présence notamment des ambassadeurs du Niger, de Guinée (Conakry) et de la République Centrafricaine, du premier secrétaire de l’ambassade du Japon au Maroc, du représentant résident de l’Agence japonaise au Maroc, du directeur général de l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), et des représentants des missions diplomatiques africaines accréditées au Maroc, Benin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mali, Mauritanie, et Sénégal.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *