Prise en charge de la scolarité des enfants handicapés

Des conventions de partenariat visant la prise en charge par le secrétariat d’Etat chargé de la famille, de l’enfance et des personnes handicapées des frais d’éducation et de scolarité des enfants handicapés issus de familles nécessiteuses, au titre de l’année scolaire 2005-2006, ont été signées, mercredi à Rabat.
Ces conventions ont été signées par Mme Yasmina Baddou, secrétaire d’Etat chargée de la famille, de l’enfance et des personnes handicapées et les responsables de plusieurs associations œuvrant dans le domaine de l’éducation spécialisée.
Au titre de l’année 2006, une enveloppe budgétaire de 7 millions de dirhams a été allouée par le secrétariat d’Etat chargé de la famille, de l’enfance et des personnes handicapées à la mise en œuvre de ce programme.
L’ensemble des bénéficiaires s’élève à 972 enfants handicapés suivant leur enseignement dans 33 centres et institutions spécialisés dans le domaine du handicap mental et auditif au niveau national.
Dans une allocution prononcée à cette occasion, Mme Yasmina Baddou a affirmé que l’éducation et la formation de l’enfant handicapé représentent une étape importante sur la voie de son insertion sociale eu égard à leur rôle dans l’atténuation de la gravité de son handicap, dans le développement de ses facultés mentales, leurs capacités dans les domaines physiques, de la mobilité, de ses talents dans les secteurs artistique, de la création, du renforcement de la confiance en soi et dans sa préparation au passage à l’étape de la qualification et de l’insertion professionnelle.
La secrétaire d’Etat a, également, précisé que les résultats de l’enquête nationale sur le handicap a permis au secrétariat d’Etat chargé de la famille, de l’enfance et des personnes handicapées de disposer d’une étude scientifique précise sur les attentes des personnes handicapées dans tous les domaines.
Mme Yasmina Baddou a, également, mis l’accent sur les efforts déployés par le Royaume en faveur de l’amélioration de la situation des handicapés.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *