Programme de qualification professionnelle par Redal : Remise de diplômes à 34 femmes rurales à Skhirat

Programme de qualification professionnelle par Redal : Remise de diplômes à 34 femmes rurales à Skhirat

En appuyant le programme de qualification professionnelle dont bénéficient les femmes relevant de l’association «Femme rurale Sabbah», Redal, filiale de Veolia Environnement Maroc, confirme davantage son engagement solidaire en tant qu’entreprise citoyenne. Ce programme, qui remonte au 21 mars 2012, a été couronné, jeudi dernier à Skhirat, par la remise de diplômes à une première promotion de 34 femmes ayant bénéficié d’une formation en broderie et couture traditionnelle. Des diplômes qui permettront aux bénéficiaires d’accéder au marché de l’emploi.

L’objectif étant, selon Mohamed Yassine, directeur de l’exploitation Redal à Témara, «de venir en aide à la femme rurale afin de l’intégrer dans le milieu socio-économique». En entreprenant cette démarche qui s’inscrit dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain, la filiale de Veolia Environnement Maroc aspire, conformément aux propos de M. Yassine, à encourager la femme rurale à améliorer ses compétences.

La cérémonie de remise des diplômes, qui a également été marquée par l’étalage des créations des diplômées, a connu la présence du délégué de l’Entraide nationale, Lhachemi Chettouh, qui a vivement loué les initiatives de Redal en tant qu’entreprise qui assume sa responsabilité sociale comme il a qualifié la création de l’association «Femme rurale Sabbah», présidée par Jamila Moussaouate, de réussite et d’exemple à suivre. M. Chettouh a saisi cette occasion pour rappeler que «l’Entraide nationale contribue davantage au traitement des affaires sociales». A ses yeux, l’institution qu’il représente, et dont la création remonte à 56 ans, est de plus en plus proche des couches sociales défavorisées. Quand même, cette institution ne peut, selon son délégué, œuvrer sans la collaboration du secteur privé et des associations de la société civile. C’est donc un appel à une contribution effective et massive de ces acteurs dans la société.

Pour rappel, l’association «Femme rurale Sabbah pour l’éducation et la culture» a été créée en 2011. Elle a pour objectif principal la lutte contre la marginalisation de la femme, sa sensibilisation et son insertion sociale. L’association offre à ses membres des conditions favorables leur permettant d’améliorer leur quotidien.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *