Projections démographiques des Nations Unies à l’horizon 2100: Le Maroc vieillit

Projections démographiques des Nations Unies à l’horizon 2100: Le Maroc  vieillit

La population mondiale franchira les 11 milliards en 2100. Au Maroc, le nombre d’habitants passera de 34,37 millions d’habitants en 2015 à 37,78 en 2030. La croissance de la population se poursuivra jusqu’en 2050 où elle atteindra 43,69 millions de personnes. En revanche, elle diminuera par la suite pour se chiffrer à 40,88 millions en 2100.

C’est ce qui ressort du dernier rapport des Nations Unies intitulé «Perspectives démographiques mondiales : révisions 2015». Il faut noter que le rythme de croissance de la population mondiale dépend étroitement de l’évolution de la fécondité. Selon les projections des Nations Unies, les Marocaines feront moins d’enfants. Le taux de fécondité au Maroc est appelé à baisser au cours des prochaines années. Entre 2010 et 2015, celui-ci s’est stabilisé autour d’une moyenne de 2,56 enfants par femme. Ce taux reculera à 2,38 entre 2015 et 2020 pour ensuite passer sous la barre de 2 enfants à partir de 2045. Durant la période de 2045 à 2050, la moyenne sera de 1,88 enfants par femme pour passer ensuite à 1,82 de 2095 à 2100.

Notons que cette baisse de la fécondité agira directement sur la pyramide démographique. La population âgée de 0-14 ans passera de 27,2% de la population globale du pays à 14,6% en 2100. Il en va de même pour la population des 15-59 ans qui connaîtra un recul pour atteindre les 49,3% en 2100 contre 63,1% en 2015. Le rapport estime que le nombre de personnes de plus de 60 ans sur la planète devrait doubler d’ici 2050 et tripler d’ici 2100. Si les plus de 60 ans sont 900 millions en 2015, ils seront 2,1 milliards en 2050 et 3,2 milliards en 2100.

Le Maroc n’échappe pas à la règle. Le Royaume comptera plus de personnes âgées dans le futur. D’après les données du rapport, les personnes âgées de 60 ans et plus qui se chiffrent à 9,6% en 2015 représenteront 36,1% de la population en 2100. Les 80 ans et plus qui n’étaient que 1,1% en 2015 atteindront 12,6% en 2100. Les Nations Unies expliquent cette situation en raison de la prolongation de l’espérance de vie et la diminution de la mortalité infantile.
De manière plus générale, le rapport souligne que l’essentiel de la croissance démographique se fera dans les régions en développement, plus particulièrement en Afrique.

Les démographes des Nations Unies estiment que la moitié de la hausse de la population mondiale sera concentrée dans neuf pays, à savoir l’Inde, le Nigeria, le Pakistan, la République démocratique du Congo, l’Ethiopie, la Tanzanie, les Etats-Unis, l’Indonésie et l’Ouganda. Toujours selon leurs estimations, l’Inde sera le pays le plus peuplé du monde en 2022 et devrait dépasser l’Empire du Milieu avec 1,4 milliard d’habitants. Sa courbe démographique continuera de croître, atteignant 1,7 milliard d’habitants en 2050. Par contre, la population chinoise devrait se stabiliser jusqu’en 2030 avant de commencer à décliner, pour retomber à 1 milliard d’habitants à la fin du siècle.
 
 

Recensement : 33,84 millions d’habitants en 2014

Le sixième recensement général de la population et de l’habitat (RGPH 2014) avait révélé que le Maroc comptait  33.848.242 habitants. Selon les résultats préliminaires, le taux annuel de croissance démographique est passé de 1,38% à 1,25%, durant les deux dernières décennies d’avant 2014. Quant au taux de croissance démographique en milieu urbain, celui-ci  a atteint 2,1 %, contre – 0,01% en milieu rural.

Selon le nouveau découpage régional du Maroc, 70,2 % de la population se concentre dans cinq régions, rassemblant chacune plus de 3,5 millions d’habitants. La région du Grand Casablanca-Settat vient en tête avec 6.862.000 habitants, suivie respectivement de la région Rabat-Salé-Kénitra, la région Marrakech-Safi, la région Fès-Meknès et la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *