Protection sociale : Une cartographie des enfants placés dans des institutions pour bientôt

Protection sociale : Une cartographie des enfants placés dans des institutions pour bientôt

Une cartographie des enfants privés de protection parentale et vivant dans des institutions au Maroc sera prochainement élaborée. Ce projet est initié par l’Observatoire national des droits de l’Enfant (ONDE), en collaboration avec l’Entraide nationale (EN) et l’Unicef.

Un appel à consultation vient d’être lancé pour recueillir des données qualitatives et quantitatives fiables sur ces enfants placés dans des institutions. Cette cartographie est primordiale dans la mesure où les enfants privés de protection parentale et placés dans des institutions sont souvent absents des cartes statistiques, car vivant hors des ménages. Il n’existe pas actuellement de données consolidées au niveau national sur ces enfants. Celle-ci permettra ainsi d’estimer le nombre et de mieux connaître le profil de ces enfants . A noter que les établissements prenant en charge des enfants, juste pendant la journée sans hébergement en nuit, ne font pas partie de l’étude en question. Cette cartographie constituera un des préalables de base pour améliorer la prise en charge de ces enfants, notamment à travers l’élaboration de dispositif national de placement en familles d’accueil, de programmes de renforcement des familles biologiques.

Ces données sont nécessaires pour éclairer d’une part les actions et programmes à mettre en œuvre au profit de ce groupe cible très vulnérable et d’autre part le niveau des ressources nécessaires à mobiliser en fonction de l’ampleur des problématiques. Concernant les actions et programmes à mettre en œuvre, ils sont presque tous déjà prévus dans le programme de mise en œuvre (PNMO) 2016-2020 de la politique publique intégrée de protection de l’enfance (PPIPEM) adoptée en 2015 par le gouvernement. Ces mesures portent principalement sur le développement d’un dispositif national inclusif de placement en familles d’accueil incluant la petite enfance.

Sans pour autant oublier le renforcement du dispositif de placement en Kafala actuel au vu de l’existence paradoxale de listes d’attentes de familles kafiles et d’enfants en besoin de placement, le développement de programmes nationaux d’appui à la réunification avec la famille d’origine ou élargie, l’élargissement du panier des services des établissements de protection sociale accrédités, incluant l’appui post 18 ans pour l’insertion socioprofessionnelle. Signalons qu’actuellement, près de 1.265 d’établissements de protection sociale accueillent près de 118.000 enfants et jeunes. Ces enfants sont privés de protection parentale, ou du moins, de milieu familial pendant une grande partie de l’année, principalement en raison de la pauvreté, de l’abandon, du handicap ou du non accès aux services de proximité notamment ceux de l’éducation et les soins spécifiques liés à l’handicap. Leur prise en charge varie en fonction du type d’établissement de protection sociale, et est permanente ou provisoire, totale ou partielle.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *