Quatre citoyens dont deux patriotes assassinés à un faux barrage à l’est d’Alger (Presse)

Deux autres citoyens ont été assassinés à l’arme blanche par d’autres terroristes, sous les yeux des membres de leurs familles. Ils ont été ligotés, puis égorgés, alors que leurs véhicules ont été incendiés, selon la presse.
Le groupe terroriste avait procédé à la vérification des identités des automobilistes et des passagers, avant de désigner leurs cibles.
Les membres du groupe terroriste ont laissé entendre aux automobilistes qu’ils ne déposeront pas les armes et qu’ils rejettent la charte pour la paix et la réconciliation nationale, approuvée par référendum à la fin du mois dernier.
Selon la presse locale, les membres du groupe terroriste sont tous originaires de Zemmouri, dans la wilaya de Boumerdes, où le GSPC (groupe salafiste pour la prédication et le combat) est fortement implanté.
La presse estime également que la dynamique de reddition, qui commence à se profiler à l’horizon, risque d’être altérée par les nouvelles recrues, signalées ces derniers jours, à l’est de la même wilaya.
Depuis le début du mois sacré de Ramadan, la violence impliquant des groupes terroristes a fait près de 70 morts, selon les décomptes officiels et ceux de la presse.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *