Qui succédera à Aziz Akhannouch ?

Qui succédera à Aziz Akhannouch ?

C’est avec 26 sièges que les sans appartenance politique sont arrivés en première place lors des élections du nouveau président de la région SMD. Les élections se sont déroulées avec la participation de 32 listes présentées par les différentes chambres professionnelles, les représentants des collectivités locales, les neuf conseils provinciaux de la région, ainsi que les représentants des salariés. Les sans appartenance politique qui se sont taillés la part du lion avec 26 sièges, sur les 110 sièges en lice, ont été suivis par le parti du Rassemblement national des indépendants (RNI) avec 22 sièges. Arrive en troisième position le parti de l’Istiqlal (PI) avec 17 sièges.
Le Parti Authenticité et Modernité (PAM) a eu pour sa part 12 sièges, avec une différence de quatre sièges avec le parti de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) qui a eu 8 sièges. Dans le même cadre, le Parti de la justice et du développement (PJD) a pu décrocher 6 sièges. Les résultats de ce scrutin ont également fait ressortir deux sièges pour les différents partis des travaillistes (PT), du Progrès et du socialisme (PPS) et du Front des forces démocratiques (FFD) ainsi que pour l’Union constitutionnelle (UC). Le parti du Mouvement populaire (MP) ainsi que le Parti socialiste unifié (PSU) et le Parti démocratique national (PND), ont eu un siège chacun. Les résultats de ce scrutin ont également fait ressortir deux sièges chacun pour le Syndicat de la Fédération démocratique du travail (FDT) et la Confédération démocratique du travail (CDT).
Signalons que dans le même cadre, les syndicats de l’Union marocaine et l’Union nationale des travailleurs ainsi que l’Union générale des travailleurs ont eu un siège. Qui va succéder à Aziz Akhannouch ? Il faut dire que la région a connu un grand essor économique et la naissance de plusieurs projets avec la présidence de M. Akhannouch. Le rendez-vous du vendredi 18 septembre va élire un nouveau président ainsi que le nouveau bureau du Conseil régional du SMD. Pour le moment, les noms en lice pour cette nouvelle présidence sont Brahim Hafidi (Rassemblement national des indépendants) ainsi que Mohamed Boudlal, du même parti. Un autre figurant pour ce poste, Abdessamad Kiouh, du parti de l’Istiqlal.
Les prochains jours vont donner réponse et confirmer un des élus pour une nouvelle présidence de la région du SMD. En pôle stratégique, la présidence de la région doit suivre la même courbe de développement et d’essor.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *