Rabat crée sa police administrative

Rabat crée sa police administrative

La ville de Rabat se dotera prochainement d’une cellule de police administrative. Cette initiative de grande envergure vise à donner à l’administration publique l’image qu’elle a hélas perdue. La cellule actuellement en phase de formation devra combler le vide que connaît l’administration communale et jouer le rôle de coordinateur entre les divers départements administratifs.
Cette opération a débuté en février 2004. La première phase était celle du redéploiement au sien de la commune elle-même. Ainsi, les candidatures ont été ouvertes devant les fonctionnaires des divers arrondissements de la ville de Rabat.
Une fois leurs dossiers acceptés, les agents contrôleurs ont reçu une première formation théorique. Pour des raisons techniques, la formation s’est déroulée durant le mois d’août. Pendant ce mois, les agents ont pris connaissance de leur mission et de la façon dont elle doit être exécutée. Ils ont aussi été informés du cadre juridique de leur fonction future.
Une seconde phase de formation, pratique cette fois-ci, a débuté en septembre 2004. Le but de cette formation était de permettre aux agents de faire une reconnaissance du terrain. Pour faciliter cette tâche, il a été procédé a un découpage de la ville de Rabat en zones (arrondissements), districts, sections puis brigades. Il faut, entre autres, préciser qu’une brigade compte en moyenne un ou deux boulevards. Après ce découpage, les agents ont fait une première sortie sur le terrain afin de rassembler était des données techniques. La collecte de l’information a permis aux agents de connaître leur terrain de travail et aussi de construire une base de données qui devra être exploitée par la suite.
La dernière étape de la formation des agents de la police administrative constitue la phase la plus importante. Il s’agit d’une une formation quasi-militaire. En effet, durant cette étape, les agents devront apprendre la discipline, la rigueur ainsi que le sens de la responsabilité. Elle a, par ailleurs, débuté en mars 2005 et devra s’achever fin mai 2005. Bien qu’elle ait un manque de moyens, le capital humain constitue le point fort de cette police. Et pour qu’elle puisse avoir une identité, cette police aura son propre uniforme. Ce dernier est actuellement en phase de conception.
Une caractéristique importante de cette police, c’est qu’elle ne se substituera à aucun département administratif, mais elle jouera un rôle de coordinatrice entre les divers départements. En effet, les agents contrôleurs opéreront sur le terrain. Leur mission sera la recherche d’éventuelles anomalies en matière de santé, environnement et d’économie. Elle devra par la suite un rapport qui sera adressé au département concerné. La mission de cette police ne s’arrêtera pas là.
La police devra assurer le suivi des dossiers et leus évolution. Elle devrait aussi constater les éventuels retards. Par ailleurs, pour éviter tous acte d’irresponsabilité, un système de contrôle basé sur des méthodes objectives et scientifiques a été mis en place. En plus, les agents ne vont pas rester immobiles, mais devront changer souvent de zones. Cette mobilité permettra d’éviter que les divers acteurs créent des liens privilégiés avec les agents. Elle permettra aussi une détection facile des infractions que commettront les agents.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *