Rabat et Salé changent de look

Rabat et Salé changent de look

Rabat-Salé vit son plus grand chantier urbanistique. Les mutations de la vie urbaine qui s’y préparent vont modifier les habitudes de ses habitants.
L’habitat, le logement, les transports, l’environnement, les infrastructures, les techniques de conception des plans et la programmation des équipements sont concernés par l’un des plus ambitieux chantiers d’urbanisme, initié au Maroc. Tout a été réfléchi pour transformer une ville administrative en ville moderne, capable d’attirer des investisseurs et constituer des foyers de richesses.
“Il existe de réelles perspectives à Rabat, malheureusement inexploitées. Les autorités souhaitent créer un environnement adéquat pour que de grandes banques et des assureurs s’établissent à Rabat“, déclare à ALM Hassan Amrani, wali de la région Rabat-Salé-Zemmour-Zaer. Il ajoute que la population de Rabat-Salé a vécu jusque-là grâce à l’administration et qu’il faut initier d’autres activités à son adresse.
Cinq zones économiques seront créées à cet égard. D’abord, à oued Zaers, préfecture Skhirat-Témara. Ce projet s’étend sur une superficie de 95 000 m2 et prévoit la création de 101 lots destinés à la création d’industries non polluantes, allant de 700 m2 à 2000 m2 de superficie.
La réalisation de ce projet nécessite un investissement direct de plus de 37 millions de dirhams. Toujours en matière d’industrie, un parc sera aménagé à Salé aviation, préfecture Sala Al Jadida, commune urbaine Laayada. Ce futur parc industriel bénéficiera de plusieurs atouts stratégiques. En particulier, sa proximité de l’aéroport international de Rabat-Salé et un accès aisé aux autoroutes vers Casablanca, Tanger et Fès.
L’opération parc industriel Salé Aviation est prévue sur un titre foncier domanial de 15, 53 hectares. Elle nécessite un investissement direct de plus de 54 millions de dirhams. Salé verra la création d’une deuxième zone industrielle à Hssaine, préfecture de Sala Al Jadida.
Le parti urbanistique retenu pour cette zone prévoit l’implantation le long de la double voie d’unités industrielles, de sièges de sociétés, de show rooms et de grands magasins. La zone industrielle Hssaine sera réalisée sur un terrain d’une superficie de 15 hectares et implique un investissement global de 66 millions de DH.
La ville de Salé s’accapare la part du lion dans les zones concernées par l’implantation d’activités économiques dans la Wilaya de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër. La préfecture Sala Al Jadida fera à cet égard l’objet d’une opération qui vise à promouvoir des emplois. La zone d’activité économique Salé Kariat est prévue sur un titre foncier domanial de 7, 37 hectares. Le coût de réalisation de ce projet est estimé à 33, 7 millions de DH.
La cinquième zone d’activité économique concerne l’extension du quartier Takadoum, dans la préfecture de Rabat, commune urbaine Youssoufia. L’extension de la zone économique Takadoum est prévue sur un terrain de 6,90 hectares et coûtera plus de 30 millions de DH.
A noter que des retards ont été accumulés dans le planning prévisionnel de la fin des travaux dans les cinq zones, prévue en janvier 2004.
Par ailleurs, Rabat-Salé ne va seulement s’industrialiser, mais réhabiliter des espaces très fréquentés. En atteste le réaménagement du boulevard Mohammed V à Rabat. Depuis peu, l’allée centrale de cette avenue est entourée par une enceinte en métal. Ceux qui auront l’audace de se pencher par-dessus cette enceinte verront un terrain défoncé.
Les fontaines ont été rasées. De la terre fraîchement remuée est tout ce qui subsiste du revêtement du sol de cette allée.
Ce projet concerne principalement le revêtement des sols, l’espace vert et le mobilier urbain. Le cabinet de l’architecte Karim Chakor a été commandité par la Wilaya de Rabat pour sa conception.
Cet architecte a réfléchi le réaménagement du boulevard Mohammed V de façon à respecter l’identité architecturale des bâtiments, construits sous le Protectorat, tout en imprimant à cette avenue une note moderne et fonctionnelle.
A ce sujet, un mobilier urbain, comprenant des candélabres en fonte, bancs publics, poubelles et panneaux indicateurs, sera implanté.
Un plan de lumière a été également réfléchi de façon à mettre en exergue les architectures du boulevard la nuit. Les promenades nocturnes des Rbatis n’en seront que mieux illuminées.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *