Rachida Dati : «SM le Roi a solidement ancré le Maroc dans la démocratie»

Rachida Dati : «SM le Roi a solidement ancré le Maroc dans la démocratie»

À Casablanca, Rachida Dati a mis en avant la dynamique et l’ouverture que connaît le Maroc nouveau, défenseur de la tolérance et de la liberté. Animant une conférence-débat sur le thème «Accès au droit et citoyenneté», samedi 21 juin, la ministre française de la Justice a indiqué que la justice marocaine s’est profondément modernisée pour relever les défis démocratiques, économiques et démographiques du Royaume, faisant part du soutien de la France au Maroc en la matière. «SM le Roi Mohammed VI a solidement ancré le Maroc dans la démocratie, en prolongeant la démarche entamée par son père, feu SM Hassan II», a-t-elle ajouté devant un parterre d’étudiants à la Faculté de médecine. Mme Dati a noté que les excellents résultats enregistrés par le Maroc en matière de croissance économique sont le fruit de la politique déterminée en matière de réformes entreprises par le gouvernement, notamment dans les secteurs du tourisme, de l’industrie et de l’artisanat. À cette occasion, elle a rappelé que les investissements français au Maroc ont atteint 350 millions d’euros en 2007, soulignant que les liens privilégiés entre la France et le Maroc «doivent servir d’exemple à un partenariat régional plus vaste». Lors de cette conférence-débat, la Garde des Sceaux a abordé l’Union pour la Méditerranée (UPM). «Avec ce grand projet, il ne s’agit pas de réaliser l’intégration politique de la Méditerranée, mais d’organiser une coopération la plus étroite possible entre nos pays. C’est une approche nouvelle des relations Nord-Sud, pleine d’audace et de courage», a affirmé Mme Dati. Pour elle, l’UPM, qui doit être un espace de droit, de liberté, de justice et de sécurité, permettra de répondre à «des préoccupations claires, exprimées par nos concitoyens: la garantie de l’accès à l’eau, la lutte contre les catastrophes naturelles, l’aide à l’emploi des jeunes». En effet, le dialogue entre l’Europe et les pays de la Méditerranée sera l’une des priorités de la présidence française de l’Union européenne à partir du 1er juillet. Par ailleurs, la ministre française a souligné que l’éducation et la formation sont les voies qui mènent à la culture, au savoir et à la citoyenneté : «on devient libre et citoyen par l’éducation et la formation». «L’accès au droit, avec l’accès aux études, constitue l’autre pilier fondamental de l’accès à la citoyenneté. Le droit est la pierre angulaire d’une démocratie en ce sens qu’il assure l’équilibre entre les autorités publiques et les citoyens», note-t-elle.
Mme Dati a également rencontré une centaine de jeunes en quête d’emploi de quatre associations de la ville (Maillage, l’Heure Joyeuse, Darna et la Fondation Est-Ouest). En présence du ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Jamal Rhmani, les chefs et responsables d’une quinzaine d’entreprises françaises ont évoqué avec ces jeunes les besoins de leurs firmes en matière de métiers recherchés et les filières de formation professionnelle. Ces responsables ont exprimé le besoin de leurs sociétés en ressources humaines et leur «entière disposition» à accueillir ces jeunes tout en leur assurant, si nécessaire, des formations professionnelles.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *