RATR : Régler les dettes et le déficit de fonctionnement

Le Conseil a également décidé de prendre en charge le déficit de fonctionnement de la RATR correspondant au budget de l’exercice 2005, indique un communiqué de la wilaya de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër, parvenu jeudi à la MAP. Quant au volet social, le Conseil, qui s’est réuni récemment au siège de la wilaya, a décidé d’instituer une commission de travail sous la présidence du directeur des régies et services concédés (du ministère de l’intérieur) pour examiner les points inhérents au dossier social, précise-t-on de même source.
Ces décisions à concrétiser ont été prises dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de l’Intérieur, la wilaya et les communes. Le conseil a, par ailleurs, approuvé le budget de la RATR pour l’exercice 2005 et plusieurs autres points relatifs à la gestion de cet établissement. Ces mesures ont été prises « dans le but de soutenir l’activité de l’entreprise et mettre en confiance son personnel en y instaurant un climat social serein, d’autant plus que le secteur du transport urbain est appelé à être restructuré et mis à niveau pour répondre aux aspirations des citoyens dans la capitale du Royaume », ajoute-t-on de même source.
Intervenant à cette occasion, M. Hassan El Amrani, Wali de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër et gouverneur de la préfecture de Rabat a mis en exergue l’importance du rôle social que joue la régie, notamment dans le transport des étudiants et des populations à revenu limité, soulignant la nécessité de doter cet établissement des moyens appropriés pour lui permettre d’accomplir convenablement sa mission de service public. A cette occasion, il a rendu hommage au personnel de la régie pour les efforts qu’il ne cesse de déployer, en dépit des difficultés que traverse l’entreprise.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *